Les Actus + ou - Politiques
L'euro Manageap
Législatives 2002 : 9 et 16 Juin 2002

Derniers ajouts

Les Aprés élections
Sommaire
Avec les hypothèses et différentes conjonctures, il doit y avoir une certaine agitation neuronale pour le partage des circonscriptions, en interne, et entre les différents 'alliés' ....
L'inversion du calendrier, avec des dates d'élections aussi rapprochées, et les fines stratégies des états majors n'auront pas eu leur plein effet :-)

Attention : Abstentions votes blancs ou nuls : 35 % en 1997....

aaie.gif (222 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)

aaie.gif (996 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (996 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (222 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (996 octets)
aaieb.gif (204 octets)
Les sites Législatives 2002
Conseil Constitutionnel Assemblee-nationale La liste des candidats
Mail à son député Les Circonscriptions
Profession Politique politique-directe Conscience Politique
e1789.com LaPolitique.com Politique Digitale
ABC Politique Elections2002. Politique Opinion
Les Médias
Le courrier international Les  Monde interactif Radio France
RTL
Des Appels, Pétitions, Manifestes
l'Ami public Internet 2002 - 2007
infos à des tiers ??!!
Tout sur le civisme du citoyen
cale11blan.gif (35 octets)
Les sites des Partis Politiques
Peu de sites fonctionnels (2), souvent avec un accès "lent", des pages trop lourdes, une ergonomie à l'à peu prés, des présentations flashies, des rubriques en pèle mêle, des présentations "pour se faire plaisir en interne", un contenu en quasi désordre et des liens qui ne fonctionnent pas toujours. Certains même en majorité (donc pas mis à jour depuis longtemps).
Difficile de trouve les adresses d'E-mail.
Peu ou pas d'actualités "à jour".
Comptez ceux qui savent communiquer.
Des rubriques que l'on aimerait trouver :
- l'historique,
- les pensées fondatrices 
- l'histoire 
- les prises de positions sur les grands sujets de société, et sans développement " à ne rien dire, à tout dire et son contraire"
- les propositions
- l'organigramme politique
- les principes de fonctionnement avec organigramme
- les budgets de fonctionnement, de campagne.
(Certains l'ont fait ... en parti).
Démocratie libérale Parti radical RPF
MPF Parti socialiste UMP
Front national Parti communiste
Discussions à gauche
Radical de gauche
UDF Les Verts Démocrates handicapés
Mouvement des Citoyens MNR Lutte Ouvrière
M E I LCR Droite libérale et chrétienne
Chasse, Pêche, Nat  (CPNT) RPR
Génération écologie Démocratie active (asso)
Corse nouvelle Corsica Nazione Manca naziunale
Unita naziunale Partit occitan Parti org Bretagne libre (POBL)
Ras Wallonie France (RWF) Ligue savoisienne Union démocratique bretonne
Union du peuple alsacien Parti Normandie indépendante Mouvement normand
cale11blan.gif (35 octets)
Politique et élections
Sondages
Politique Opinion Sofres : Dossier Elections 2001
Préparation des élections
Le Courrier des maires
Actualités
AdmiNet - municipales 2001 Adminet législatives de 2002 Adminet résidentielle de 2002
Bases de données  Historique
Profession politique
Votes blancs et abstentions
Les votes blanc et les non votants ne sont pas pris en compte.
Et si certains ne votent pas, c'est justement parce que le vote blanc n'est pas pris en compte. 
Les abstentions depuis 1987     source
Peut-être faudra redéfinir ce quest le vote blanc qui est aujourd'hui assimilé au vote nul. Celui qui se dérange pour voter blanc manifeste l'idée suivant laquelle il ne se sent pas représenté ni par l'homme candidat, ni par un programme, ni par une idéologie, que ce qui lui est proposé ne lui convient pas. Ce n'est pas un vote neutre. Il exprime, comme les autres votes.
Un peu de politique
Hommes politiques Représentatifs ?
Il ne se passe pas un jour sans que l'on découvre un nouveau qualificatif en direction des hommes (et des femmes) politiques. Sont concernés : les députés, les sénateurs, les conseillers municipaux, généraux, régionaux, et les armadas des partis politiques de devant de scène et d'arrière boutique.
Ces qualificatifs sont-ils justifiés ?
A l'évidence, OUI.
Car à y regarder, on s'en plaint en toutes circonstances, mais ils ne sont jamais que le miroir de la société.
Les qualificatifs, tous, s'appliquent à toute la population, de tous secteurs, toutes confessions.
C'est dire le niveau de qualité des réformes, des lois, des mutations, des volontés.
C'est aussi pour cela que l'on ne peut qu'être admiratif devant le courage qu'ont les hommes politiques à se fréquenter :-)
Aussi, est-il normal que le 'parlé' vaille 'action', et que celui qui parle le mieux soit celui qui passe pour le plus actif et le plus apte.
Bien sûr, le bon peuple électeur voudrait que les hommes politique changent.
Pour cela, il faudrait aussi, et sans doute d'abord, que ce bon peuple change.
D'où CQFD : ce n'est pas pour demain et 'de la consultation surgit ... la confusion".
Les Partis politiques
1. la majorité.
Elle gouverne, entre 2 campagnes électorales. Son discours, globalement : "tout va pour le mieux possible, MAIS on va mieux faire.
2. la minorité, dite opposition,
ne gouverne pas, le voudrait bien. Pourquoi ? Dieu seul le sait (ceci est une galéjade). Pour elle, rien ne va, et elle a les solutions avec les 'y'a qu'à et il faut qu'on' qui vont avec.
On devrait faire, pour tout un chacun opposant ou opposé, un bilan sur quelques décennies, sur les grands sujets, comme par exemple :
          - l'éducation nationale : chaque année une réforme. Pour aboutir à ... ?    : ....
          - la santé : cri de guerre de tous 'il faut réduire les dépenses de santé; In fine, on s'en prend aux malades (pas de corps lobbyiste) et ont les renvoie chez eux.
Les médecins font ce qu'ils considèrent comme essentiel - numerus clausus des actes-, et les reste .... auto médication.
Les progrès sont certains. Il ne reste que le 'hors mutuelle', à croire que c'est un secteur protégé, que des éléments essentiels, comme les handicaps, la vue, les dents ne voient aucun progrès, aucun gain de 'productivité' descendre. Ils passent où ces progrès ??
          - la sécurité : 20 ans après Le Pen (à chaque fois qu'il parle c'est un sujet tabou, politiquement incorrect qui oblige les autres à prendre le pied inverse; on ne lui reproche pas d'avoir tord, mais de mal en parler; ce qui conduit les autres à de mauvais choix), ils abordent enfin les sujets :
          - la police : il faut de la répression
          - la Justice : il faut de la prévention
Résultat visible : les prisons sont pleines et les délinquants du dehors augmentent.
          - le chômage : priorité de tous à tous moments. Résultat : toujours à la hausse. Et on ne voit toujours rien venir, même à l'horizon.
          - la recherche : des grands progrès et aujourd'hui on en parle tous les jours. Mais où passent les progrès dans les applications et implications quotidiennes. Où passent les gains de productivité, les cerveaux ... ? Qu'est devenue cette commission européenne qui avait pour tâche d'examiner les raisons (et les conditions) des fuites de cerveaux.

  - etc ... etc ...
Il y a dans l'air comme une frustration. Beaucoup de choses vont bien, sont bien meilleures que 'avant', mais il y a comme un malaise général qui pousse toujours et encore vers le 'tous fonctionnaires'. Comme avant ...

Le point commun (enfin un des ...) de tout cela : TOUS ceux qui traitent de ces sujets essentiels, le font TOUJOURS et exclusivement de façon centripète.
Tout est fait pour rendre l'usager, le client, le patient, l'éléve, l'administré, le consommateur, le citoyen, l'électeur impuissant. Le mettre devant le fait accompli, l'isoler ...
Le total contraire des discours et des finalités annoncées par les réformeurs.
Pourtant tous recherchent le bien; un bien qui reste supposé, parce que pas ou mal compris donc partagé. Parce que nombreux sont ceux qui s'abritent derrière les discours des valeurs alors que l'on attend d'eux le professionnalisme (rémunéré) pour l'objet et la finalité.

Résultats Droite Gauche : 1er tour des Présidentielles

Votants

Exprimés

Inscrits

29 497 987

28 502 455

41 196 339

Abstentions

11 698 339

41,04%

28,40%

Blancs et nuls

995 532

3,49%

2,42%

Total non exprimés

12 693 871

44,54%

30,81%

Droite Exprimés Inscrits

Total Droite

16 281 931

57,12%

39,52%

Gauche

Exprimés Inscrits

Total Gauche

12 220 524

42,88%

29,66%

Législatives : Sondages
Source Fourchettes Poids moyen
- Gauche parlementaire-Verts 232-272 252
- Droite parlementaire 271-331 301
- FN-MNR 1-3 2
 

Hypothèse basse Gauche

- Gauche parlementaire-Verts

232

41,80%

- Droite parlementaire

322

58,02%

- FN-MNR

1

0,18%

 

555

 

Hypothése haute Gauche

- Gauche parlementaire-Verts

272

49,01%

- Droite parlementaire

280

50,45%

- FN-MNR

3

0,54%

 

555

 

Hypothése basse Droite

- Gauche parlementaire-Verts

283

50,99%

- Droite parlementaire

271

48,83%

- FN-MNR

1

0,18%

 

555

 

Hypothèse haute droite

- Gauche parlementaire-Verts

221

39,82%

- Droite parlementaire

331

59,64%

- FN-MNR

3

0,54%

 

555

Ca tourne mal
Entre

- les prises de têtes des Présidentielles
- la gestion des événements chez les uns et chez les autres
- le résultat à contre-pied
- la mobilisation générale autour de la "la patrie en danger"
- le gouvernement qui "travaille à passer à l'action pour la France d'en bas"
- puis les tournantes de partie unique
- les mêmes tournantes des parachutages pour les élites de l'élite et les avalages de couleuvres
- le sursaut des 'plus à gauche que moi tu meurs" sur l'air de "en avant !! il y a quinze jours on n'avait pas compris, mais en fait on ne s'était pas suffisamment fait comprendre, mais maintenant, ça y est on a compris ... qu'il nous fallait comprendre ... qu'il nous faut expliquer"
- l'anti-mondialiste agricolo-sidérurgiste Busch qui vient en touriste, et dont on se demande ce qu'il peut bien préparer comme action d'éclat à venir
- le loft qui s'use lui-aussi
- la Coupe du Monde qu'on espère tous les voir en finale, histoire de se shooter à l'idéal gagnant qui fera oublier le reste pendant quelques mois (et plus si on gère bien l'événement)

les élections législatives ne mobilisent plus personne, hormis les candidats qui font campagne sur les marchés, ou ... sur les marchés, ou en réunions à guichet fermé, pleines des gens qui les accompagnent ... sur les marchés, histoire de bien montrer que l'on est fidèle et que l'on mérite le contrat.

Il faut dire aussi qu'on nous a expliqué et qu'on nous explique encore, qu'il ne faut pas d'un régime présidentiel, encore moins d'une cohabitation, et inversement, que l'Assemblée ne sert pas à grand chose sur les problèmes qui nous préoccupent, qui se traitent 'ailleurs'.

Et ceux qui prônaient le pour hier, vont en campagne contre aujourd'hui. Simple inversion d'arguments. Et carrément à 180°, sans vergogne, mais avec véhémence, et certitudes terminales . Comme avant ... mais avec une méchanceté rancunière qui se cache mal
Aussi le bon petit peuple a, soit fini par comprendre, soit y a perdu ses repères.
Il est a craindre qu'il ait compris..... mais rassurons-nous, ça ne serait que passager.

Prions pour qu'il pleuve la veille et le jour des élections .... et pour les 2 tours . Sinon on va encore s'offrir des cageots de fines stratégies à la suite des résultats du 1er tour....
Il n'est même pas sûr que ceux qui auront 'gagné' le soir du 2éme tour auront retrouvé une dimension perdue ... la modestie.
Modeste devant le travail à accomplir et non pas fanfaron devant le 'travail' terminé. Terminé pour cinq années de rentes viagères.
Mais à décharge, il faut bien reconnaître que ce n'est pas de leur faute si le travail consiste essentiellement en une agitation, puisque les vrais sujets sont traités ailleurs.

1er tour
Ô surprise. Il y a des abstentions. Et pourtant il a plu. C'est dire le niveau du record. votez1er.gif (14570 octets)
Autant dire que j'ai écouté ce que chacun avait compris, et ce en quoi il allait tirer les leçons.
Et pour tout dire, j'aurai du m'y attendre, il règne dans mon esprit une certaine confusion.
Source des résultats
Résultats

1er tour 2002

2éme tour 2002

Inscrits

40 287 271

100,00%

36 783 746

100,00%

Votants

26 128 018

64,85%

100,00%

22 186 165

60.32%

100,00%

Blancs nuls

550 083

1,37%

2,11%

965 139 2,62% 4.35%

Abstentions

14 159 253

35,15%

54,19%

14 597 581 39.68% 65.80%

Total non exprimés

14 709 336

36,51%

56,30%

  15 562 720 42.31% 70.15%
Ext

FN

2 934 176

7,28%

11,23%

393.205 1.07% 1,77%

Div

587 880

1,46%

2,25%

CNPT

431 112

1,07%

1,65%

DD

1 473 620

3,66%

5,64%

274.374 0,75% 1,24%

UMP

8 703 243

21,60%

33,31%

UDF

1 261 983

3,13%

4,83%

832.785 2,26% 3,75%

RPR + UDF

9 965 226

24,74%

38,14%

10.029.669 27,27% 45,21%
RPF 61.605 0,17% 0,28%

Droite

15 392 015

38,21%

58,91%

11.591.638 31,51% 52,25%

pole rép

308 311

0,77%

1,18%

12.679 0,03% 0,06%

Ecol

1 167 922

2,90%

4,47%

677.933 1,84% 3,06%

DG

305 698

0,76%

1,17%

268.715 0,73 1,21%

PRG

397 146

0,99%

1,52%

455.360 1,24% 2,05%

PS

6 255 048

15,53%

23,94%

7.482.169 20,34% 33,72%

PC

1 293 337

3,21%

4,95%

690.807 1,88% 3,11%

Ext G

721 133

1,79%

2,76%

Gauche

10 448 594

25,94%

39,99%

9.587.663 26,06% 43,21%
 

69 Anciens députés ont retrouvé 'leurs' siéges (les parachutés ont changé de siége)
331 Sortants ont été réélus
176 Bleus.

Résultats de 1997

1er tour 97

2éme Tour 1997

Pdf

Inscrits

39 217 241

100,00%

38 487 205

100,00%

Votants

26 635 942

67,92%

100,00%

27 353 998

71,07%

100,00%

Blancs nuls

1 301 456

3,32%

4,89%

1 727 669

4,49%

6,32%

Abstentions

12 581 299

32,10%

47,26%

11 133 207

28,93%

40,70%

Total non exprimés

13 890 190

35,42%

52,15%

12 860 876

33,42%

47,02%

Ext

26 636

0,07%

0,10%

FN

3 979 410

10,15%

14,94%

1 529 088

3,97%

5,59%

Div

370 240

0,94%

1,39%

30 089

0,08%

0,11%

CNPT

DD

1 757 972

4,48%

6,60%

670 173

1,74%

2,45%

UMP

4 181 843

10,66%

15,70%

6 239 447

16,21%

22,81%

UDF

3 787 631

9,66%

14,22%

5 681 425

14,76%

20,77%

RPR + UDF

7 969 474

20,32%

29,92%

11 920 872

30,97%

43,58%

Droite

14 103 731

35,96%

52,95%

14 150 223

36,77%

51,73%

pole rép

Ecol

1 813 908

4,63%

6,81%

443 135

1,15%

1,62%

DG

745 806

1,90%

2,80%

689 321

1,79%

2,52%

PRG

386 221

0,98%

1,45%

599 053

1,56%

2,19%

PS

6 267 437

15,98%

23,53%

10 408 196

27,04%

38,05%

PC

2 647 613

6,75%

9,94%

1 047 658

2,72%

3,83%

Ext G

671 226

1,71%

2,52%

Gauche

12 532 211

31,96%

47,05%

13 187 362

34,26%

48,21%

Sacré "manque de visibilité"
Que de larmes en quelques semaines.

En sport, on n'a pas eu la visibilité.
Les supporters pleurent leur grand désespoir, une fois le résultat arrivé.
Mais dés demain, ils vont remettre le couvert pour peu qu'on leur propose une autre aréne.

En politique, on n'a rien vu venir.
Pas vu les stratégies de défaites, pas vu Le Pen, pas vu les abstentions qui ont largement mieux faits que nos footbaleurs, pas vu "avec" les sondages, surpris à nouveau par l'abstention, pas compris que les "Français n'avaient pas compris" et sans doute même ce qu'il y avait à comprendre. Entre autres, les effets des années 81-83 qui ne pouvaient durer que des décennies.
Avec un déploiement de moyens hors normes, il n'y a eu, pas plus depuis au moins un an que jusqu'au résultat les yeux rivés devant le poste de télé, la moindre visibilité.
Et pourtant, si je me souviens bien, c'est pas si loin, ils étaient nombreux ceux qui clamaient haut être voyant, voire même visionnaires. Et qui imposaient avec opiniatreté, méchanceté, croyant ainsi montrer à la fois leur caractére, leur sens des responsabilités, leur goût du combat et qui tenait le manche .....
Et le tout dans une ambiance parisienne feutrée, l'oeil rivé sur le 'sondage' quotidien de popularité comme d'autres sur le cours de bourse à la seconde, à l'écoute de haut d'un environnement cire-pompes, dans une agitation stérile, laissant croire au travail et à l'efficacité...

Dans le même temps, en entreprises/économie, on n'a pas eu la visibilité.
On n'a pas vu, où plutot on a vu que l'on ne pouvait pas voir. On peut même se demander si certains n'ont carrément pas tourné la tête pour mieux 'ne pas voir'.
Ce qui a été bien pratique pour acheter à "hors de prix", valoriser l'immatériel invisible, hors cours de bourse.
Et bien évidemment on n'a pas mieux vu la chute en piqué des cours .
Le tout se solde par quelques dizaines de milliards d'euros (dieu merci, sinon ca ferait des centaines de milliards de francs, ce qui ferait passer le 'trou du crédit Lyonnais' pour de l'argent de poche).

Erreur ou faute...  ?
La politique, les partis politiques, comme des quantités de structures et d'entreprises ont perdus de vue leurs O.V. F (Objet, valeurs, Finalités, Fonctionnements).
Les quantités de disfonctionnements le démontrent chaque jour.
Les finalités ont été, avec le temps, dévoyées. Elles ont déviées, généralement au profit de l'outil interne, des 'permanents' directs, indirects, vrais ou faux, y compris les élus professionnels, de carrières ou de gamelle, en accompagnement des réseaux du bas et du haut, et de ceux qui s'auto-proclament 'élite', bien pensante, détentrices des vérités suprêmes, et d'abord les leurs, et de la morale universelle qui doit se satisfaire des compromis, quitte à ce qu'ils soient confortables pour soi-même.

Ca fait tout de même craindre un peu la suite .....  car économie et politique sont liés.
Et si tout un chacun se met à faire dans l'invisible, tout en en tirant les dividendes, alors ... 

 

Le Manageap

Tout est simple. Rien n'est facile.
La différence  ?.....le savoir