Actus Internet and Cie
L'euro Manageap
Labellisateurs : Heureux qui comme Euridile
Beaucoup croyaient avoir tout vu, ou presque, en matière de "comportement Internet".
Hé bien non : il restait L'Euridile-INPI. Il faut dire qu'ils avaient un passé qui semble bien plus que présent, avec leur 3617, et le goût de la "rentabilité". D'ailleurs on se demandait qui était à la base de quoi: les Greffiers (des tribunaux de Commerce) ou l'Institut.
Naïvement, on pensait qu'avec Internet, qu'avec les parutions payantes, les obligations de dépôts (payantes), avec les accessoires -eux aussi payants- on pourrait enfin accéder à un service de prise de connaissance gratuit.
Ce qui ne serait qu'un juste retour des choses. 
Hé bien, c'est raté. Le goût de l'argent facile; comme tout le monde et comme d'habitude.
Mieux encore, un plus carriériste que les autres sans doute, certainement pas un ancien ni d'Internet, ni de l'informatique, a senti qu'il y avait mieux à faire : et le voila qui nous invente "le" label suprême du E-commerce; celui que tout le monde attendait; celui qui se rattache à la morale suprême: "Ô INPI crées-nous un label  " .... et voila le label INPI. Et n'allez pas croire qu'il s'agit de créer un trafic, dans l'espoir de faire un jour de la pub "pas chère", de montrer l'efficacité, l'indispensabilité. Ce serait du mauvais esprit. Ha détail, "the" label est tellement label, qu'il est bien évidemment pas gratuit. Comme le reste ... Ils ont même fait des variantes, histoires de faire varier les tarifs.
Nous avons le moyen age pas facile décidément; sans peur, sans courage et sans honte, ni peur du ridicule ..... Histoire de se distinguer et de montrer que l'on est un grand du management au "compteur".
Et en plus, il y avait mieux à faire ...
A quand le prochain label ? comme les assurances crédit, la cotation bancaire, l'appréciation du voisin, un label de labels.
Bon, c'est pas tout ça, mais ces labels : à quoi s'engagent-ils, avec quelle responsabilité (pécuniaires bien sur). L'histoire ne le dit pas.
Par contre, il y a un moyen sur de se passer de ces coûts que l'on peut qualifier d'accessoires, si ce n'est parasites : payer et se faire payer cash. Et internet se prête bien à ca ... CRM oblige.
Evidemment, je croyais faire preuve d'imagination; mais non, il est arrivé la labellisation par une assurance "crédit", qui nous dit à grands budgets de pub télés : "ne manquer pas la route du Bi to Bi". Rassurez-vous, c'est aussi payant et tout autant "indispensable". !!
Et il y en aura d'autres ...
aaie.gif (222 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)

aaie.gif (996 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (996 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (222 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (996 octets)
aaieb.gif (204 octets)

Le Manageap

Tout est simple. Rien n'est facile.
La différence  ?.....le savoir