Les Actus du Manageap
L'euro Manageap
Marketing suicidentaire aux forceps et à l'intox
OGM, Santé et autres choses
SOMMAIRE
 
Exposé des motifs
   - il ne se passe pas une semaine, sans que l'on retire des médicaments de la circulation. Et pourtant ils en étaient à la dernière des nombreuses phases (qui durent des années, sauf cas d'urgence, où là quelques semaines suffisent !!) venant avant la commercialisation.
   - ce qui n'empêche pas d'avoir des médicaments plus nocifs que soignants
   - la recherche fondamentale, avec le "budget",  la "concurrence", la carrière, la reconnaissance, le "nobel", l'obsession des "résultats" est devenue la recherche sur commande, avec la construction de virus, de vaccins, de médicaments pas faits pour soigner, mais pour rendre malade.
   - quand la "recherche" est dangereuse, alors elle devient "privée", par entreprise "start up interposée.
   - bien qu'aujourd'hui la 'recherche publique' ne se cache plus de rechercher dans des directions marchandes et "compétitives". Est-ce que la recherche appliquée est de la recherche ??!!

Avec les OGM à l'air libre, à "fenêtre ouverte", on franchit d'autres pas;
   - et des braves chercheurs, en tenue de travailleur social viennent nous dire que nos pensées sont obscures, et nous "expliquent pour mieux nous faire comprendre" qu'il n'y a "aucune preuve scientifique qui démontre la nocivité".
Alors qu'ils devraient "nous prouver scientifiquement l'absence de nocivité", et même 'nous prouver scientifiquement le progrés, l'intérêt, le bienfait".
Ou l'art d'inverser de la dialectique.
Un peu comme ce responsable d'une grande entrepise française du secteur, qui vient nous expliquer que "cela correspond à la demande du concommateur" !!.
ogmdanger.gif (7923 octets)
Résultat :
   - on va écrire sur les étiquettes lorsqu'il y a plus de 1% d'OGM. Pas en dessous. Et pas combien au dessus. Qui ira vérifier ?. Et il manquera des 'contrôleurs' dans les usines à sous et à gaz  pour vérifier les millons de tonnes qui transitent par tous moyens vers nos estomacs.
   - on vend des produits sans OGM, mais qui ont des OGM.
Le véritable danger: lorsque des OGM auront fait leurs preuves de leurs utilités -car ça viendra-:
   -  il y aura une défiance générale; et l'on perdra un temps précieux. Par le fait d'experts-sorciers.
aaie.gif (222 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)

aaie.gif (996 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (996 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (222 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (996 octets)
aaieb.gif (204 octets)
Quant à L'Europe:
Liste non exhaustive de problèmes Européens, qui nous feraient passer pour des gauchistes, voire même des écologistes :
   -  les farines animales, c'est bon, la vache folle, l'ESB, c'est pas grave. A peine si ca a existé. Cela parce que la recherche sur les farines animales a été bien faite, et la filière de contrôle efficace. Tout ca, sans rire. Au plus fort, aout 2001 : renforcement des mesures de précaution à l'égard de la maladie de la vache folle et de sa forme humaine .... aux USA !!!?? et les organismes collecteurs de sang ont d'ores et déjà pris des dispositions pour n'avoir plus à importer du sang de donneurs européens ou ayant séjourné en Europe. Comme au Canada.
   -  la fièvre aphteuse
   -  le chocolat 100%, qui n'est pas à 100%, c'est 100% 
   -  les hormones, c'est bon, bien recherché, bien fabriqué. Mais seulement aux USA.
   -  le vaccin hépatite B, ca n'a pas d'effets secondaires. Et bien évidemment le discours est comme d'habitude, Ministre en tête: 'il n'est pas démontré que le vaccin hépatite B a des effets tels que dénoncés". Là encore il aura fallu des jugements pour "confirmer" les évidences, y compris "scientifiques".
   -  le sida, c'est fini
   -  le fromage à la Française, c'est pas bon; d'ailleurs depuis (??!!) voyez la listériose ... chez les industriels. C'est pour ca que l'on a imposé des normes aux ... fermiers.
   -  on n'a pas fait la preuve que les OGM ont des effets négatifs  (??!!). Donc c'est bon. C'est pour cela que l'on fait des cultures et des recherches en cachette et qu'il faut le jugement des Tribunaux pour que l'Etat publie la liste de ses autorisation de "recherches" !!!
   - L'hormone de croissance
   - la culture de légumes avec l'eau, avec comme 'engrais' les boues des stations d'épuration, métaux lourds ect ... c'est bon, et tout est "conforme aux normes" (Européennes) comme dis l'un des 2 "grands de l'eau" propre ou sale. etc. ....  
Si ca se passe en Roumanie, c'est une catastrophe pour ce pays pauvre, en voie de développement dont le peuple sert de cobaye, "il faut envoyer les ONG avec des aides d'urgences" etc.....
Si c'est à Paris, alors c'est normal.

Par contre le dopage c'est pas bon !!!
Allez donc comprendre... il est interdit de s'empoisonner volontairement. On ne doit s'empoissonner que lorsque "certains", en filière, le décident.
Mais surtout, suivant les mêmes principes que pour celui des OGM, on peut empoisonner les autres, surtout pas individuellement, mais collectivement.

- Neutralité, indépendance, probité, technicité, contrôles, autorisation, santé publique, principe de précaution, comité d'éthique, intérêt général .... on a du mal à retrouver ses marques avec cette France/Europe, (comme avec certaine loi sur la responsabilité, qui va avec d'ailleurs).

Faut-il vraiment que la recherche fondamentale devienne "start up" ??!!
Les liens OGM informés
Dossier Gouvernement OGM Greenpace  
ATTAC -  FEMTAA
OGM et Biotechnologies Greenpeace France - Campagne OGM
Dossier les plantes transgéniques OGM Terre Sacrée
Pourquoi la génomique - avril 2001 Conf paysanne
Dissémination OGM - la prudence est-elle possible OGM dangers
Pertinence économique d'une filière ans OGM ECOROPA
Essais OGM en champ WWF  -  OGM dans notre alimentation
Glossaire OGM
CNRS - Les plantes transgéniques Les rencontres citoyennes de l'alimentation
Ed Atlas les OGM et leurs applications OGM danger
OCDE Bio track on line Biogassendi
Nations unies L'agriculture raisonnée
Organisation Mondiale de la Santé Réseau Québécois contre les OGM
DESS "Qualité totale et bioproduits" de la faculté des Sciences pharmaceutiques et d'Inginerie de la santé
Rapport Kourilsky-Viney Genetically Modified Food - UK and World News
Rapport du Sénateur Bizet 1998
IFN (Institut Français pour la Nutrition) Vache-Folle.com
Rapport de la "Direction Générale de l'Agriculture" INRA vache folle
Rapport de la Commission d'enquetes du sénat Fievre-Aphteuse.com
Modéle d'Interdiction Délibération Conseil Municipal. Arrété de Maire.... Virus-Ebola.com
Legionellose.com
Firmes de biotechnologie Rayonnements-non ionisants
Professionnels des semences et de la protection des plantes : OGM une clé pour l'avenir Syndrome-des-Balkans.com
GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences et Plants)
UIPP (Union des Industries de la Protection des Plantes)
Conseil de l'information en biotechnologie
 
Réponse
Sur ma (modeste) participation contre les OGM
Non, je ne suis ni contre la recherche, contre la génétique ou quoi que ce soit dans ces directions.. Je suis même un partisan au 1er degré.
Mais je suis "obscur, suivant la défintion des Ministres et autres gens éclairés, parce que je suis pour :
   - la transparence et le CRM (consumers, ou citoyen relationship management)
   - la défiance vers des recherches appliquées à toute vitesse
   - la défiance vers des fabrications et commercialisations non maîtrisées
   - la défiance vers des "cultures d'entreprises" peu compétentes, trop "systèmes"
   - la défiance vers des normes faites "à la maison"
   - la défiance vers des "fausses informations"
   - la défiance vers des circuits occultes, des lobbies cachés
   - le contrôle (des recherches), en l'occurence externe, neutre et indépendant
   - la responsabilité des acteurs de la filière (y compris pour les Maires qui donnent leur accord à des cultures sauvages et qui le cachent). Et comme s'il fallait des qualificatifs au mot "responsabilité": pleine, totale, entière, réduite, partielle ...
   - la recherche en milieu confiné
   - la recherche publique plutot que la recherche partisane
   - les poursuites judiciaires à l'encontre des personnes morales et physiques qui imposent les OGM, pour préjudices moraux et préjudices économiques

Au total, on finit effectivement par être contre les excès de "toujours les mêmes", qui ne se pose les questions relatives à la prévention, au principe de précaution que lorsque des problèmes se posent.
Voila ce qui arrive avec la "pénétration" des entreprises dans les centres de recherche fondamentale; y compris sous des faux jours de financements. Faux jours: parce que c'est, de toute façon, l'Etat qui paye.
Et il faut mettre en garde les comités d'éthique qui ne sont (sans doute) voulu que pour être les lieux de "négociation de la morale", qui ne peut aboutir qu'à des acceptations par compromis,en lieu et place des interdits.
C'est comme cela que l'on aboutit à ... c'est conforme à la norme, c'est le consommateur qui le veut ...
Et ça peut aussi servir en cas de problémes dans l'avenir, pour venir "excuser" ou cautionner des actes non conformes.
Le but de la mondialisation des OGM
Le seul et unique but actuel : produire le minimum de semences pour diminuer les coûts de fabrication, "mondialiser" ces semences, renouveler leur vente chaque année, et avec les "normes" et l'éthique, empêcher, supprimer les autres semences.
Enfin l'agriculture au compteur ... Le reste n'est qu'argumentation à la vaseline de consommateur.

Et la seule excuse des "politiques mondialistes nationales" est de penser qu'il faut faire comme les autres et plus vite, sinon on ne pourra pas être dans le train, pris que nous sommes entre les USA et l'Europe, plus précisemment ceux qui sont plus américano qu'européens. Il y a encore des chapes de silences à casser du côté de la Grande bretagne et de certains lobby Allemands.
Mais que l'on se rassure, ca n'empêche pas ... ils continuent ...
   - le 1% d'OGM, ca concerne aussi les semences... qui va compter les graines, quand on est dans l'incapacité de savoir où, combien, comment.
Pour l'histoire, "on" a découvert qu'une filiale d'une société américaine (pas de Français, ni d'Européen ??!!! sans rire) a vendu des semences avec OGM en "cachette" (ce qui est une chose normale !!), sur 23 départements. (commentaires sur LCI.... qui ne sont pas les seuls, type " l'affaire n'est pas grave, c'est légal, conforme aux normes et même en dessous, c'est le consommateur qui demande",  .... sans rire ...).
D'ou, scandale... mais avorté dans l'oeuf ....
Avec un plan de gestion de crise, "on" est prêt à monter au créneau .....
   - et là "on" donne la parole à des opposants.
   - et ces opposants (délégué général des "producteurs de maïs), viennent nous dire que ce que "l'on"  demande, c'est que l'état détermine les seuils et s'y tienne. !!!
Autrement dit, ce sont des opposants qui sont pour.
Ils sont pris la main dans le sac, mais ils accusent, d'un coté la société "américaine" et de l'autre l'état... qui même devra payer pour l'arrachage !!!!
Non seulement ils font du marketing aux forceps, à la clandestinité, mais il font aussi du marketing aux mensonges, à la désinformation.
Les trafics
Et comme si cela n'était pas suffisant, lorsqu'un pays interdit les OGM, comme le Brésil, alors s'organise, par l'opération du Saint Esprit des trafics à partir de pays voisins.
Trafics d'OGM, de farines animales, de viandes avariées .... Comment appeler ces pratiques ??!! Au profit de qui ?
Pour l'instant, certains, qui font figure de braves gens en comparaison d'échelle,  distribuent de la drogue gratuitement à la sortie des collèges et des lycées; histoire de créer le marché. Ils appellentr ça "faire du business".
Avec les mêmes techniques de "commercialisation", et en plus des OGM dans la nourriture des cantines, 'on' pourrait mettre de la drogue; carrément. Parions que certains travaillent à mettre des "vaccins" dans la bouffe. Les cantines scolaires deviendront les grands laboratoires.

Et un jour, s'il y a problème, il ne sera pas étonnant que des responsabilités soient recherchées. Il y a des noms de personnes physiques, et pas seulement de personnes morales, à mettre sur les chercheurs, les créateurs, les conseils d'administration, les producteurs, les filières. Je prends les paris que de nombreux noms seront communs.
Début de prise de conscience
et ça continue ....
Les journalistes commencent à faire corps autour de l'idée "qu'il faut faire quelque chose'.
Du coup ce sont les éditorialistes, les "chefs", les "sages qui ont du recul sur l'actualité", qui prennent le pied inverse et qui commencent à dire que tout ça est exagéré, que la fièvre porcine, la fièvre ovine, les vaccinations type hépatite B, c'est bon pour tout le monde ... et que le risque n'est pas grave, parce que de leur temps on n'en faisait pas une histoire.
Ha sûr que l'ignorance peut supprimer tous les problèmes.
Il est quand même rare que les empoisonneurs et autres droguistes recherchent la publicité plutôt que la discrétion jusqu'au secret. Et par quels moyens obtiennent-ils la discrétion dans toutes les filières ??!!
Et pourquoi la discrétion est-elle indispensable, s'ils font les choses sérieusement ?
La réponse est dans la question : ils ne font pas les choses sérieusement. Au contraire, tout est axé vers les abus et les excès, et le je m'en foutisme sur les conséquences 'acceptables"; Acceptables, mais sur le compte des autres.
De quoi alimenter tout "naturellement" les oppositions, et aboutir à renier ce qui représente de forts espoirs et des avancées considérables pour l'humanité.
A la condition de commencer par la recherche du savoir et non pas la recherche de marchés.
Super résultat, super(s) management(s).
Faudrait tout de même rectifier les stratégies, les communications et procédures !!
Juillet 2001.
Contaminations
Les marchands, par chercheurs interposés -enfin disons des laboratoires qui n'ont d'indépendance que le fait qu'ils sont des services externalisés- ont réussi à contaminer l'envirronnement.
Malgré les interdictions officielles, et les autorisations officieuses.
Ces laboratoires qui indiquaient il y a moins d'un an que le risque était quasiment zéro et que rien (sous entendu de "scientifique", comme d'habitude) ne laissait supposer qu'il y avait un risque de contamination, ont fait des auto contrôles de contamination : 7% ont-ils dit.
Le triple dit un organisme officiel. C'est presque pareil !! et cela en situation d'absence de risque. Sachant que, raisonnablement, le risque zéro n'existe pas, sauf pour ces laboratoires et ces "chercheurs/marchands".
Et l'organisme officiel révèle "la présence très large d'OGM à l'état de trace dans des semences ou des récoltes conventionnelles" - bravo pour le rédactionnel-,  et vient nous dire encore : "que rien, aucune étude scientifique, vient confirmer que cela est dangereux pour la santé humaine".
Encore l'inverse de la question pour éviter les conséquences des évidences.

Pour l'histoire, ils font même monter au créneau des gens des chambres d'agriculture pour dire que tout va bien. Ceux là trouveront sans doute que ça ira mieux quand il y aura des crises du style vache folle et autres babioles qui ne sont pourtant pas très anciennes et viendront faire la manche annuelle pour venir mendier à coups de pneus en flamme devant les préfectures, des indemnisations lorsque des problémes viendront à la surface, en pleurant la misère faute au "consommateur" et à l'Etat qui ne les a pas protégé en les empêchant.
Les décideurs ont de plus en plus la mémoire courte. D'où CQFD, ils se disqualifient un peu plus chaque jour.
Et tout ça, parce que l'on ne veut plus faire de recherches fondamentales, parce que chaque "chercheur" veut être le 1er à breveter, à appliquer, à obliger au niveau de la planète.
Même si l'on n'a jamais été en prise avec un quelconque mouvement, on se prend à vouloir remercier ceux qui jètent des pavés vers les mondialistes.
Se faire une opinion ?
Et je voudrais bien me faire une opinion avec des avis "scientifiques", mais je n'entends toujours pas un argument de leur part, si ce n'est des incantations sur les thèmes éculés.
Actuellement il serait question de faire une sorte de cahier des charges de la transparence entre le Gouvernement et les associations de consommateurs. Et tout de suite derrière on viendra nous dire que ce sont les consommateurs qui "demandent".
D'ou le titre : marketing aux forceps et à l'intox.
En attendant, on s'oriente rapidement devant le fait accompli. Y compris et surtout "mondial".
C'est de la violence.

L'organisme officiel doit faire office d'opposant avec ses "larges traces". Du coup on fait venir à la surface un autre machin, qui lui, fait un superbe exposé, sur le même sujet pour dire que ces "infimes traces".....

Le site de l'AFSSA (interressant par ailleurs : être transparent dans l'opaque :-) 
Aout 2001
Le Commissaire Européen est à l'écoute
Au sujet des OGM, l'Europe fournit gracieusement les textes que l'on ne se lasse pas de lire et de relire. Un exemple, du "commissaire chargé de la Santé et de la protection des consommateurs".
Lord David Byrne. Vous voudrez bien garder un minimum de sérieux lors de la lecture de cet écrit qui restera dans les archives du patrimoine mondial : extrait, juste le début...

Le droit d'être informé au sujet des aliments génétiquement modifiés "Je peux choisir... d'acheter ou non des aliments fabriqués à partir d'OGM".
Tel est le choix que je veux offrir aux consommateurs dans toute l'Europe.
Si vous ne savez pas ce que vous achetez, vous pouvez naturellement être inquiets.
La peur de l'inconnu est une réaction humaine naturelle. Je le comprends parfaitement.
C'est le message que les consommateurs européens m'ont adressé. C'est le message que les gouvernements nationaux m'ont adressé.
Les représentants des consommateurs m'ont également fait part de telles préoccupations.

L'Art de ne pas dire pour dire
Ces quelques lignes pourraient être livrées telles quelles à des milliers d'étudiants de toutes disciplines aux fins d'analyses.
Par exemple on peut remarquer que nous avons là une personne qui n'a pas l'air d'être mécontente d'elle même. Le "je" est là, bien présent. Mais nous, son "je", on a du mal à le comprendre. Ce "je" de décideur suprême nous insupporte d'emblée. Qui c'est celui là, pour décider ?
Ca donne une idée quant aux pouvoirs et la démocratie en "Europe".
Les tournures, les choix des mots "je peux choisir .." au lieu de "je veux choisir..", car il s'agit bien d'une déviation -le bon peuple dit "je veux" et non pas "je peux".
Mais si la phrase avait été commencée par "je veux", alors le reste serait apparu comme une transposition de la vérité, car "je veux choisir ... d'acheter ou non"... n'est pas la préoccupation première du consommateur qui serait questionné sur la chose des OGM.
Il dirait "je ne veux pas d'OGM". Car il choisirait de plus, la forme négative, tellement il est obscur le bon peuple, puisque le cher Lord pense bien que le petit peuple à des pensées obscures "la peur de l'inconnu est une réaction humaine naturelle".
Pourquoi les "éclairés" gardent-ils la lumiére de la vérité pour eux seuls ?
Et lui, pense que son rôle, voire et même surtout sa fonction, et d'aller contre l'obscurantisme 'naturel'.
Lui qui est sans doute intelligent, cultivé, éduqué, qui a sans doute du caractère, de la poigne, de la pugnacité, lui qui est tellement au dessus des gens et des choses, qui entend - Pourquoi le dit-il ?-, non seulement le petit peuple, mais les gouvernements comme les représentants des consommateurs, lui si proche de Dieu, et de la Reine, il comprend la peur de l'inconnu des autres -lui il est costaud, car "LUI", contrairement aux autres .... il est éclairé, donc il n'a pas peur.
Il devrait nous faire connaître et partager son savoir le plus naturellement du monde. Ne serait-ce que pour nous rassurer. Mais non, il se contente de le dire.
Par contre il ne dit pas s'il "entend" les fabricants d'OGM ? Les seuls qu'il ne cite pas !. Va-t-en savoir pourquoi ...
Et c'est ainsi que l'on fait des régles, des normes, des directives, des recommandations ....
La vérité mensongère des étiquettes : nouvelle éthique de l'Europe
Alors, il prend ses désirs pour nos réalités et il fait en sorte que l'on soit en mesure d'acheter ou de ne pas acheter des aliments "fabriqués" à partir d'OGM.
Est-ce pour autant, par exemple que l'on indiquera s'il y a ou pas d'OGM ? Non. On "peut" ne pas l'indiquer si le produit est conforme à la norme européenne; Celle que le cher Lord a déterminé sans doute, par un soir de clair de Lune, un verre de champagne à la main.
Donc le produit sera "conforme" et/donc rien ne dira qu'il y a des OGM.
D'où il faut dire et répéter aux "industriels" -petits et grands, aux grands de la distributions que leurs produits resteront dans les gondoles s'il n'y a pas marqué "SANS OGM". Quoi que avec la norme, il sera possible d'écrire "Sans OGM" pour peu qu'il y ait moins de 1% .... d'OGM. C'est "sans, mais "avec". Et ils voudraient la confiance et l'autorité morale ... des plaisantins.
Sur le plan rédactionnel, notre Dieu Anglo-Européen a du se mettre le cerveau en torchon pour arriver a cette dialectique bien sentie qui fait qu'avec une introduction -c'est le cas de le dire-, il arrive à faire un article entièrement bâti sur des mensonges. Évidemment, il en tire la conclusion qu'il a raison, puisque d'aprés lui il fait parti des plus nombreux.
Qui choisit les responsables ?

Enfin, il est sans doute "maladroit" de confier la santé et le bien des consommateurs, au ressortissant d'un pays dont les décideurs ont empoisonné leur bon petit peuple, puis tout en prenant des mesures d'interdiction en interne, ont laissé  empoisonner les voisins (petit rappel : pour parler comme un sénateur et un Ministre : "avec l'ESB les anglais n'ont pas joué le jeu".
Traduisez : les anglais ont autorisé les exportations de viandes avariées, entre autre vers l'Europe, alors qu'ils l'interdisaient sur leur territoire. Pas moins. Et chacun se tait, regarde ailleurs.
Si le démonstratif populaire qui désigne indistinctement ce qui fait les défauts des hommes avait un épicentre, ce cher Lord serait parmi les rares élus du noyau bioterroriste. De quoi renforcer son égo dilaté.
Les "expérimentations" et les "commercialisations "conformes aux normes", font courir le risque d'un empoisonnement généralisé, dont nul n'est en mesure de mesure l'ampleur.
De quoi encore alimenter les recherches des mêmes, qui vont se ruer sur les médicaments chargés de soigner les maladies contractées avec les OGM.
S'ils ne le font pas déjà; ce qui serait étonnant. En bons managers qu'ils sont ....

Etonnant groupe de lobbyistes
ATTACK dispose d'un "groupe" à l'Assemblée nationale. Un groupe de députés. D'aprés une liste qui ne semble pas à jour, il sont (à la louche) plus d'une centaine.
A partir de combien cela ferait un lobby efficace. Peut-être un milliers ou 2 ??!!
Ou alors ce sont des membres de "circonstance" ??!!
Ou alors les députés ont un poids inversement proportionnel au volume qu'ils occupent.
Les députés membres du Comité ATTAC

MaJ : quelques mois plus tard, le lobby a fonctionné ....

Des anti OGM responsables
EN attendant,  la FNSEA et les Jeunes agriculteurs se sont prononcés en faveur d'une filière garantie "sans OGM".

"Il n'est pas normal de faire supporter des risques à la collectivité pour ce type d'expérience", affirme Benoist Busson, juriste de l'association France-nature-environnement (FNE).
Le lobby pro-OGM des "agriculteurs"  Français.
- la Confédération française des semenciers (CFS),
- le Groupement national interprofessionnel des semences (GNIS)
- l'Union des industries de protection des plantes (UIPP).
Et on entend l'un d'eux venir dire
Les recherches (ce ne sont plus des semenciers, des agriculteurs ou paysans, désormais ce sont des chercheurs!!!) : "les essais se font dans la plus totale légalité, font l'objet d'un rapport établi par un expert, qui est transmis au ministre qui donne son accord".
Qui peut être rassuré par l'intervention de cet expert, sans doute neutre et indépendant ??!!
On peut tout de même observer que les choses se font à l'envers : on fait puis on demande l'autorisation ??!!
D'un autre coté, et sans vouloir attaquer la technicité des agriculteurs, on peut tout de même avoir quelques doutes quant à leur capacité à se transformer en "chercheurs". Et ils n'ont sans doute pas quelques primes pour cultiver des OGM ??!!  C'est tellement plus technique d'être d'accord avec monnaies trébuchantes. C'est ça qu'ils appellent la liberté.
Une question à l'envers
A chaque intervention explicative d'un pro OGM on entend répéter ce letmotiv : "aucune étude scientifique ne permet de dire non aux OGM". Et pour eux, ça veut dire "oui".
Le problème n'est pas de "..pouvoir dire non aux OGM grâce à des arguments scientifiques...", comme l'explique des Ministres.
Mais de "...pouvoir dire oui aux OGM avec des arguments scientifiques".
C'est dire que les recherches doivent à la fois porter sur le oui ET sur le non. Ce qui semble être, avec le doute, l'essence de la recherche. Mais bon, là encore je dois être obscur.
Parce que si l'on suit les affirmations impérative de ces messieurs, nous pouvons supprimer toutes les recherches sur tous les sujets. De quoi faire des économies tout aussi certaines.
La recherche à 'fenêtres ouvertes"
Un ministre se déclare favorable au renforcement des mesures de précaution autour des champs expérimentaux;
Histoire de ne pas aller vers le milieu confiné et faire obstruction aux arrachages sauvages (comme demandé par les "laboratoires start up" et les semenciers, à défaut d'avoir décidé (appliqué) l'arrachage prévu).
Le même Ministre s'est défendu becs et ongles dans le dossier de la "vache folle" pour bien expliquer tout le pourquoi et le comment il a bien fait les choses dans le détail et dans le temps. Mais des sénateurs (il faut dire de droite) disent le strict contraire. Une paille !
Ce Ministre dit qu'il faut "laisser la fenêtre ouverte sur la recherche" à propos des essais OGM dans le domaine de la recherche médicale.
La recherche a "fenêtres ouvertes" : ca a donné des milliers de personnes soumises aux vents "atomiques, des médicaments, vaccins à la va-vite, des nitrates dans les assiettes, des farines animales dans les cantines et ailleurs, des boeufs aux hormones, ect... etc .... et bien d'autres choses que l'on ignore.
Pour la recherche sur les OGM, comme sur toutes les recherches d'ailleurs, il faut FERMER la fenêtre. C'est, semble-t-il (puisque l'on remet tout en cause), la base même de la recherche. La recherche ne se fait pas à l'air libre, sauf chez les grands malades Docteurs Folamour.
A ce tarif, ce qui est bon pour les OGM va le devenir pour les produits chimiques, les virus et autres plaisanteries. Toute la recherche à 'fenêtre ouverte" ...
C'est sans doute une forme de "nouvelle recherche".
Ce sera pour notre bien, nous dira-t-on.
Et les mêmes sont contre la drogue et le dopage !!??? Alors qu'ils veulent pratiquer à l'air libre et imposer à tout le monde toutes sortes de pollutions !!!
Et les exemples comme la taxifolias ... ça n'existe pas. C'est vrai que c'est sous l'eau ...
Curieux qu'on pête les plombs à basse température, en haut lieu..

Après on viendra encore dire "responsable, mais pas coupable" ??
Maj novembre 2001 : le "responsable" agriculture du RPR, qui fait les essayages de la veste de Ministre 2002, déclare qu'il est pour les essais OGM en pleins champs. Encore un éclairé...
Septembre 2001 :
Les "pro" OGM sont mauvais dans la communication, les principes, leur marketing et management et leur "éthique".
Le sujet devient exclusivement politique.
Les phénomènes de marketing, de communication et de management ne font que se répéter et se multiplier. Un phénomène de communication est désormais largement appliqué : l'intox démocratique.
Adhérez aux listes de diffusion (ci dessus).
Je ne comprends toujours pas pourquoi ça se fait aux forceps. Et c'est cela qui fait les anti-OGM.
Ca n'est pas parce que les USA (enfin les dirigeants) appliquent avec conscience des pratiques sans morale, qu'ils souhaitent faire n'importe quoi de façon "libérale", et l'imposer à tous, que l'on est tenu d'emboiter le pas. Ou alors faisons carrément des étoiles en plus sur leur drapeau .. Et laissons tomber l'Europe. Euro, Dollar, c'est presque la même parité.(est-ce un hasard ?)
Il risque fort d'y avoir des grincements de dents économiques et moraux. Peut-être trop tard... essentiellement à cause du fait accompli de la "généralisation", dite "mondialisation".
En quand un pays n'en veut pas, comme le Brésil, alors, et comme par hasard s'organisent des trafics de centaines de tonnes de semences OGM.
Désormais le trafic d'armes laisse la place aux trafics des OGM. (c'est sans doute moins dangereux que le trafic de drogues).
On imagine ce qui peut se passer dans des pays moins organisés, ou ceux qui sont endettés, dépendants...

A moins que tout ca, ne soit fait pour focaliser sur les OGM, les excés tous azimuts, et par là, en réactions, combattre et anéantir la "mondialisation totale et globale".
Le marketing globo-mondialiste n'est pas une chose facile ....
Et il faut supposer que ceux qui parlent d'obscurantisme pour qualifier ceux qui se posent des questions (et les autres) savent que c'est comme cela que l'on perd des élections.
Car ça reste dans les mémoires comme un décalage profond, vital. Et contre ça, rien n'y fait, car globalement, le petit peuple obscur ne sacrifiera jamais la vie de ses enfants à la sienne.
Octobre 2001
Procés contre des arracheurs d'OGM
Témoignages lors d'un procés contre les arracheurs d'OGM..
<<Jean-Pierre Berlan, chercheur à l'Institut national de la recherche agronomique (INRA), a ainsi exprimé les incertitudes de la science. "A ce jour, a-t-il déclaré, il n'existe aucune recherche prouvant la toxicité des organismes génétiquement modifiés. Les plantes transgéniques qui produisent un insecticide ne subissent pas de tests de toxicologie." Et d'ajouter : "Nous ignorons de quelle façon les toxines peuvent affecter la vie des sols.">>
Curieux témoignage !
Comment faire en sorte qu'il n'y ait pas de preuve de la toxicité des OGM ? :
-  Ne pas faire d'essai de toxicité.
Et c'est avec cet argument que nos gouvernants décident. !!
Et c'est avec cet état d'esprit qu'ils gouvernent... ou veulent gouverner !!

Maj Novembre :
Mais attention: faut-il croire que des essais de non-toxicité n'ont pas été faits ?
Peut-on imaginer que l'on fasse des recherches sans faire ce type d'essais.
Ce serait comme ne rien faire, une sorte de recherche sans recherche.
Alors ? La réponse n'est sans doute pas encourageante .....

<<S'appuyant sur cet avis scientifique, Henri-Bernard Cartier, président de la Fédération départementale du syndicat des exploitants agricoles (FDSEA), demandait la poursuite des expérimentations d'organismes génétiquement modifiés.  "Personne ne détient la vérité. Il faut poursuivre les expérimentations et laisser s'exprimer les richesses agricoles", déclarait-il à la barre.>>
En s'appuyant sur "une absence d'avis scientifique", donc sur le vide, ce cher président peut déclarer en toute tranquilité, (devant un Tribunal !? ) n'importe quoi. Ce qu'il fait.
Quand à "laisser s'exprimer les richesses agricoles", on imagine sans mal qu'il pense à sa cassette.
Malin, roublard, phraseur, et pas très honnête. Tout pour être Président ?
Ca doit être juteux les "expérimentations" paysannes ....
Pour reprendre l'image en vogue, celui là doit faire parti des éclairés. Eclairés par l'oscur !
A l'attention des Maires et Conseil Municipaux
Un modèle de délibération et d'arrété à prendre par les Maires

Les liens OGM

Après les talibans.
.. une ère technologique pour sortir de l'obscurantisme ?!
On a du mal à y croire; et pourtant, ils le font : "La reconstruction américaine en Afghanistan passe par les OGM
A croire que la caractéristique des imbéciles, et de tout oser et jusqu'à l'extrème.
voir ...

103 produits analysés, 36 contaminés

http://www.agrisalon.com/06-actu/article-2516.php
Grande stupéfaction chez 60 millions de consommateurs. C'est une catastrophe. !! Encore des obscurs.
Mais on n'entend plus de Ministre, celui, qui avec l'autre de la recherche, constitue le "Ministère des OGM".
Maintenant on nous parle de "contamination fortuite". Comme si c'était une découverte pour laquelle personne n'avait prévenu.
Il est bon, après la bataille, de voir des organismes (structurellement modifiables) se rendre compte de ce qui existe depuis des années et faire des gros tirages et autres pubs sur la misère avérée.
Lancement d'un débat public sur les OGM et les essais au champ
Le Comité des Sages est composé des Présidents de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (M Jean-Yves Le Déaut), du Comité consultatif national d'éthique (M. Didier Sicard), de la Commission française du développement durable (M.Jacques Testart) et du Conseil national de l'alimentation (M.Christian Babusiaux)
Au plus ça va, au plus il y a de responsables nommément désignés.
A toute chose malheur est bon : ceux là , au moins, devront être 'prudents'.
Pas le genre à entreprendre des vaccinations à grande échelle (comme dans le Puy de dome), avec un vaccin 'agréé' une semaine avant !!!
Aventis CropScience gagne un procès à l'encontre de la division DeKalb de la société Monsanto dans l'affaire du brevet du maïs tolérant au Glyphosate
En plus ils se battent entre eux.
Enfin la bonne question
Un espoir
Il semblerait que l'on commence à inverser la question. ci dessus ..
On passe de :
"Rien ne dit que les OGM sont nocifs pour la santé (donc on peut tout se permettre)
à
"Rien ne dit que les OGM sont neutres ou bons pour la santé. (il faut savoir ce que l'on veut et fait)
Nous (aussi) avons des lecteurs avertis :-)

Mais c'est le moment que choisi un commissaire Européen pour lancer un cri d'alarme de risque de retard de l'Europe sur ce terrain....
Comme le disait Talleyrand : "ne te dépêches pas, je suis pressé". Le retard est souvent relatif. Il peut même constituer de grandes avancées.
Il connaît la 'bulle internet' le commissaire ??

Liens Mondialisation.
cale1010.gif (55 octets)
Liste des produits OGM
Greenpace donne la liste des produits et la position des circuits de distribution.... "quand il y en a dans la norme Européenne, donc quand il y en a, c'est qu'il n'y en a pas " ! greenpeace. campagnes ogm

Et pendant ce temps, le principe de précaution veut que les Préfets, c'est-à-dire le Gouvernement, c'est-à-dire les Ministres, c'est-à-dire les politiques, c'est-à-dire les candidats à la Présidence et aux législatives, poursuivent l'obscurantisme des Maires qui ont pris des arrétés interdisant la culture d'OGM. !!! Avec passion et plaisir ?

cale1010.gif (55 octets)
Marketing suicidantaire
A l'attention des fabricants d'OGM, et autres transformateurs/valorisateurs style farines animales, qui transforment des herbivores en carnassiers cannibales, de leurs supports politiques aux motifs sociaux, et des trafiquants de ces filières.
Curieuse organisation de ces marchés où l'on constate que la bi polarisation n'apparaît pas à tous les échelons: on trouve toujours un "particulier" pour assurer des tâches inavouables, et couper le cordon de la responsabilité : transporteurs, stockeurs, transformateurs, "laboratoires", ect ...) .
Si vous ne comprenez pas que vos choix marketing et de management vont à l'encontre d'une demande profonde, qui risque de se faire jour violemment par les effets sur l'homme, que vous refusez à prendre en considération, alors vous feriez mieux de quitter le navire, car l'histoire vous rattrapera.
Tous les écrits, les prises de positions, les effets d'annonces, les actes et actions, les informations et désinformations viendront à la surface. Chaque acte est sans doute déjà enregistré et archivé. Ce qui évitera les longues instructions d'aujourd'hui, et rendra encore plus aigus les effets dévastateurs. Où alors c'est fait dans le but de récupérer les faillites paysannes qui ne manqueront pas de survenir ??!! A bon entendeur ...
Il ne suffira pas de changer de Président ou de chercher à se cacher dans une prudente retraite. Tout sera décortiqué, y compris les environnements des entrepreneurs, des chefs d'entreprises, des relais internes, y compris ceux qui se cachent derrière les élans et les effets sociaux.
Qu'attendez-vous pour faire dans le sens du poil. Ne savez-vous pas faire ? N'est-ce pas plus "économique" ?? Il suffit non pas de fermer les usines "chimiques", -quoi que-, mais de réorienter.
Plutot que de la chimie "sale", il faut aller vers la chimie propre. Avec de sacrés flux à la clé.
Choisir un nom "écolo" ne suffit pas. Bien au contraire c'est aggravant. A l'image de ce grand groupe dit "franco-allemand" ou de de ce fabricant de farines animales, qui se constitue en "eco-machin"...
Qui pensent-ils tromper par les temps qui courent ?.
De plus il y a un grand risque à ce que le consommateur trompé devienne un conso-rancunier ... à la façon du "non-clic" internet.
ogmprej.gif (10208 octets)
OGM, principes de précaution, je m'enfoutisme complètement des autres : on prend les mêmes et on continue
Les élections sont passés, et on est passé de gauche pro-OGM à droite contre... mais pour  !!!
De quoi se taper le tête contre les murs. Rien n'y fait. Tout ce qui se dit, depuis maintenant des lustres, est encore et toujours d'actualité.
Le plus risible c'est que l'on nous berce encore avec les 'il faut réguler, contrôler, transparencer'...
Ils savent que les risques d'empoisonnement existent.
Ils savent, mais ils font quand même au prétexte d'enjeux qui n'en sont pas.
Et après, comme les prédécesseurs on viendra faire pleurer les caméras.
C'est sans doute ça le 'vrai' programme.
Et la 'bonne question' est repassée aux oubliettes

Et dans les troupes, dont on ne peut pas imaginer qu'ils partagent tous les mêmes appréciations de risques à faire courir aux autres, pas un mot... on ne voit qu'une tête, et pas une bouche.
Et au plus fort, on n'entendra même pas les bouches, pourtant avides de mots, de l'opposition venir dénoncer la dangerosité à laquelle ils ont eux-mêmes largement participés.

Mais bon ça n'est pas grave.
Les abstentions augmenteront. En attendant qu'elles passent aux extrêmes. Parce qu'il s'agit d'un sujet aux effets bien plus durables que les élections.
Et comme en matière d'amnistie on commence à faire des reculades sans avertissement préalable .... il est à 'craindre' qu'il n'y en aura pas là aussi.
Et quand bien y aurait-il, qu'il sera bien admis d'annuler une disposition qui viendrait sur le sujet.

Ca repart : Marketing et publicité des vaccins.

Inventé par un non-inventeur

( http://www.innovationsante.com/Valse_des_Vaccinations.htm ), voir tout de même : 1   2  3  et développé jusqu'à aujourd'hui ( http://www.medecines-douces.com/impatient/hs20/lobby.htm ) avec des marchés a plusieurs MdF remboursés par la sécu, y compris les conséquences des effets secondaires "non prouvés", avec le support attentif des multiples et différents titulaires des marocains de la Santé (tous Médecins depuis toujours !). http://www.freeflights.net/carl1/dsante.htm
Curieusement, les vaccins sont financés au titre de la prévention ... sauf pour les effets secondaires qui eux sont de la faute à Voltaire et ne viennent pas obérer les finances. Mais pas d'affolement "on" recherche aussi sur les effets secondaires et il y aussi des médicaments tout aussi soignant... comme les eczémas.

Le risque .... c'est pour les autres.

http://www.freeflights.net/carl1/vaccinations.htm   Je ne croyais pas trop aux effets salutaires des morales de "certains" faiseurs de marchés. ET n'avait pas de position contre. jusqu'au jour où une voisine infirmière, s'est vu obligée par une réglementation voulue, rédigée, votée, appliquée par des bien pensants les uns désintéressés, les autres bien "disciplinés, de passer par le fameux vaccin hépatite B.
Résultat : à peine quelques semaines après, elle s'est mise à enfler au point que je l'ai cru enceinte. Malheureusement ça n'était pas un heureux événement, mais un événement funeste. Après des mois de souffrances diverses physiques, matérielles, relationnelles, familiales, personnelles etc. .... elle a subi des greffes lourdes. Plusieurs, avec son lot de "rééducations et autres convalescences.
Plusieurs années ont passé; elle a été reclassée dans un service administratif. Chance que d'autres doivent attendre encore. Elle a une invalidité pour une maladie psychosomatique. Ce n'est pas un galéjade.
Puisque par les versions des biens pensants, y compris ces professeurs avec foi et loi, et surtout un aplomb lié à leur fonction honorable et à leur serment d'Hypocrate (à une lettre prêt) viennent nous dire en pleine campagne de pub, qu'il n'y a pas d'éléments scientifiques qui démontrent le lien de causes à effets.

Précaution et Justice

Mais depuis peu, La justice européenne admet qu'il n'est pas nécessaire d'avoir la preuve d'un risque pour appliquer le principe de précaution... comme si la précaution devait être "tangible". Comme si la précaution n'était pas adossé au doute mais à une certitude. Dans l'avenir ils viendront dire coupable-innocent, responsable-irresponsable. La "Justice Européenne" aurait tout aussi bien pu condamner pour cette procédure abusive.
Toujours ce même argument repris par les "scientifiques", politiques et autres,   lorsqu'ils veulent convaincre de ce en quoi ils ne croient pas, et qu'ils ne sont pas prêts à vouloir "prouver" http://www.innovationsante.com/Vaccinations%20Lettre.htm   .

On vaccine tout

bébés, enfants, ado, étudiants, professionnels "exposés" ... les animaux, à peu prêt tous, et avec les OGM les plantes.
Ne voulant pas être en reste ce fabricant de yaourt dit à nos enfants par des pubs sur des programmes enfants (à être dans le cynisme, autant l'être jusqu'au bout), que s'ils veulent être forts et solides, ils doivent boire leur machin, et aux femmes que si elles veulent une silhouette sans graisse il leur faut boire ceci et manger cela; et même pour le cholestérol telle margarine (ou supposée telle) est formidable.
Même plus, par extra-ordinaire, là "c'est scientifiquement prouvé". Argument de pub imparable.
Sans doute que au plus on boit et mange de leurs trucs, au moins on est malade et au plus on est bien portant. Et trés curieusement, certains, même hauts placés dans l'administration disent que c'est là un créneau qui va se développer. En charge des sujets, ils se posent tranquillement en "observateurs".
Et n'allez pas chercher la composition sur l'etiquette.

Exemple de "campagne d'information" en Suisse, mais chez nous c'est pareil :

http://www.hospvd.ch/ise/fr/autres_projets/hepatite_b/transparents.htm   : en gros: on utilise les supports alliés, en hiérarchie, pour faire agir les rouages "officiels", dans le but de faire peur. Simple, basique, et finalement économique grâce à des financements publics "indirects", malgré quelques dépenses et retours d'ascenseur bienveillants ou reconnaissants.
Au plus c'est gros, excessif; au mieux ça passe.

Mais c'est dangereux : ceux qui ne croient plus aux vaccins sont de plus en plus nombreux.

Comme a bien d'autres choses d'ailleurs.
Jusqu'au jour où un hurluberlu sortira enfin un vrai vaccin.
Et tout un chacun subira la loi des crieurs au loup.
En attendant on subit la loi de ceux qui font plus office de marchand du temple que de bénédictins de la santé.

Dernière heure en ce 22 septembre 2002 : plus de remboursement pour les médicaments inefficaces

Nous nous étions habitués à ne plus entendre parler du trou abissal de la sécurité sociale. Pendant des lustres il a fait l'objet d'un matraquage pour le moins nourri.
Avec la rentrée, sans doute pas avec le fait que la couleur du gouvernement a changé, il revient à la surface. En quelques mois le voila à plusieurs Milliards. Cette fois d'Euros. La monnaie change, les milliards restent !!
Du coup, grande décision, on ne va plus rembourser certains médicaments, parce que "ils ne sont pas efficaces". A se demander pourquoi on les fabrique, les préconise, les renboursait jusqu'àlors.
Et coup de grâce, sont concernés : 18 % des médicaments !!! 1 sur 5 ... une paille.
Il manque un renseignement : combien a-t-on déboursé inutilement depuis la mise sur le marché de ces "médicaments" ?? Compris les surcouts pour les malades qui n'ont pas été soignés !!
Autre subtilité : il y a donc bien, "quelque part" des renseignements qui font que l'on sait. En l'occurence on sait, et sans doute pas depuis hier que 1 médicament sur 5 n'était pas efficace : depuis la moment où il a un doute jusqu'à la décision, il doit exister un grand nombre de procédures qui font que l'on a abouti à la conclusion de ne pas rembourser.
A propos, pourquoi ne pas retirer du marché ces produits "inutiles" ?
Autre niveau : en dehors de l'absence d'efficacité, il n'y a pas d'effets secondaires ? qui eux sont remboursés ? Ce qui donnerait une autre allure à l'efficacité de ces médicaments. De quoi demander le remboursement des remboursements....

 

Le Manageap

Tout est simple. Rien n'est facile.
La différence  ?.....le savoir