Le Management Appliqué.
Tentative de vulgarisation des techniques de Management
L'euro Manageap | Lettre | Actus | Liens  | Fables |
                   
La Lettre du Manageap - 6 -
Des commentaires, un autre regard, et des humeurs (l'impatience face à l'inertie et aux avancées en rétro arrière, ou aux extravagances des faux pionniers alchimistes).
La Lettre du manageap paraît à périodicité inégale. L'actualité ne nous (m'a) a intéressé que pour mettre en ligne une vue des aspects décisionnels. Sur un ton "internet" qui ne m'amuse pas tous les jours, mais qui, si j'en juge par les reprises de petites idées, notions, accroches, plait à certains.
Ce qui permettra de se recentrer sur ce pourquoi ce site peut présenter une éventuelle utilité.
Sommaire
La lettre du Manageap :
Résidentielles 2002 : Les patatolitiques chaudes
Ca dure depuis un certain temps; et comme d'habitude ça s'accélére à l'approche de l'échéance.
Dans la grande technique de 'je dis tout et je dis rien" ou celle de 'je dis tout parce que je ne suis pas en mesure de faire", on peut mesurer la notoriété des candidats aux attaques dont ils sont l'objet.
Et en l'occurrence, avec les voeux de non agression, les patates chaudes visent 2 candidats non déclarés.
Le rthyme s'accélére ...
Gestion de l'événement
Coup sur coup, en une semaine, plusieurs événements. Tous passent par la 'Justice'
Est-ce que la Justice obéirait, comme les catastrophes, à la loi des séries. ? Peu probable.
  1  La Cours de Cassation, par son Président, dit que le juge doit être indépendant.
cible : Chirac
Pas de quoi fouetter un chat; sauf qu'il le dit en Présence du Président de la République.
Polémique, malaise... on comprend que 'la Justice dénonce' les passes droit.... etc...
  2  Le Conseil Constitutionnel, casse une disposition de la loi de modernisation sociale.
Cible Jospin
Ce qui n'a rien de novateur, ni réellement dérangeant.
Ce qui est novateur, c'est que la nouvelle enfle et devient un événement. Du coup, chacun y va de "on doit réformer la Conseil constitutionnel" ... sous entendu il n'est pas indépendant.
3  Le Conseil Constitutionnel, casse une disposition de la loi sur /pour la Corse.
Cible : Jospin
4  Le Juge Halphen démissionne.
Cible : Chirac
Et pas dans la discrétion.
Démissionner, après tant d'années de carrière, avec les risques de pertes de certains droits, comme la retraite, est un luxe que de nombreux fonctionnaires ne peuvent pas se permettre.
Apparemment ça ne serait pas une démission, mais une mise en disponibilité de un an, pour écrire un livre ... Ouf ...

Amalgame, relation de cause à effets, on retient que :

- la magistrature : milieu petit, mesquin jaloux
tous pourris ?. Comme les autres alors ? On peut se demander ce qu'il y a de nouveau ? Est-ce une découverte, après 30 ans de carrière ?
La Justice n'est pas une administration au dessus des administrations. L'administration n'est pas déconnectée de la société. Comme toutes, elle ne survie et elle ne souffre que grâce et à cause des réseaux internes qui protégent autant qu'ils déstabilisent. Et souvent, sans discernement, avec brutalité, méchanceté. Et sans réel recours.
Et il n'est pas rare que l'interne ne soit pas le seul à en souffrir.

Mais comme il n'est pas certain que les magistrats soient tous de droite :-), que les juges de gauche soient suicidaires, que toutes ces informations de 'première main'   soient  'nouvelles', et même datent un peu, l'on peut craindre que ceux qui sont visés, soient les neutres et indépendants, qui veillent au grain, sans doute dans la douleur. Les empêcheurs de politiser en rond.
  - il y a une Justice à 2 vitesses, une Justice de Riches, donc de droite...
et l'on ressort les 'hélicoptères' et autres fantaisies; avec certaines amnisties dites 'mitterrandiennes'. Et les 'je passe à la télé' se bousculent devant les caméras pour en rajouter des tartines bien mielleuse, histoire de bien montrer leur indéfectible support. Faut dire aussi que les histoires à raconter, de tous bords, sont tellement nombreuses qu'il n'y a même pas besoin de mentir.
Deux vitesses : on pourrait en rajouter quelques unes... et même autant que de magistrats. Ce qui est la norme.
Ce qui est inadmissible, ce sont les pressions exercées, ou plutôt la façon dont les pressions semblent s'être exercées, c'est-à-dire de la manière la plus vile qui soit. Largement de quoi rendre méchant et provoquer des réactions inverses du même acabit.
5. Une instruction est ouverte pour l'achat de la maison de Mr Jospin à l'ile de ré
Cible : Jospin
L'origine des fonds n'est pas indiquée dans l'acte.
6. Et les langues se délient ... avec cynisme et hypocrisie générales
On apprend des choses.
On fait intervenir des Magistrats. On sent le 'je passe à la télé', malgré les modesties. Et comme la communication est un art, mais aussi une arme, on retient certains commentaires sur la société Française, sur la Justice. Et les éditorialistes y vont de certains scoops : des juges qui transmettent des secrets d'instructions aux journaux (sans se soucier de l'effet boomerang), des juges qui s'envoient des lettres anonymes -sans doute accusatrices- etc ...
Et l'on voudrait que tout ça soit dû à des hasards. Un peu comme l'incendie des archives de certaines banques.
On mêle tout dans ces luttes sans merci. Et un rien semble être utilisé pour les 'pas vus, pas pris'. L'injustice par l'injustice.
Et on fait des reportages sur les 'zorros' de la Justice, qui devront rectifier les défauts de la société. Ce qui n'est pas à l'avantage des 'zorros'.

Ce qui est intéressant dans ces débats est le fait que l'on soit informé. Par là on se rend compte des forces et des faiblesses.
Mais c'est aussi, sans doute ce qui est à l'origine des désenchantements .... qui aboutit aux désaffections, au manque de confiance et aux 'tous pourris' que tout un chacun renvoie aux autres.
Ca durera le temps que les éducations se fassent.
Le risques, à l'image de la santé, est de se rendre compte que le 'patient' ne compte pas. Enfin, il compte, comme numéro et comme ouverture à forfait du nombre d'actes et des frais annexes à facturer directement, à la carte.
Ce qui voudra dire, en matière de Justice, ce que l'on savait déjà qu'il ne suffit pas d'être condamné pour être coupable, pas plus que la relaxe n'affirme l'innocence. Contrairement aux certitudes qu'elles entraînent aujourd'hui.
Et pourtant, le bon sens, dit bon sens populaire sait, dans la plupart des cas, faire globalement la différence. Évidemment avec les erreurs qui vont avec..
Les vies qui se trouvent chahutées ? C'est pas grave. Ca passe avec le flux. ...
7. Un revenant repenti
Le fils dénonce son père. Son père en a marre de porter le chapeau sous les tropiques. Du coup il dit qu'il va rentrer... ce qui est une menace pour ...  suivez les regards ... Errare : il renre pour sauver son fils d'une secte "européenne" !!?
Contraria, contractis curantur. Mais en l'occurrence, ce n'est pas très glorieux.
Espérons, sans doute un moindre mal, que tout cela ne soit que lié aux élections.   :-)
voir...
Tout ou presque
Les Candidats
Allenbach @ Amanrich Bayrou
Besancenot Boutin
Cheminade @ Chevènement Chirac  2002 pour la France Anti Pro
Dieudonné Hersent - Lechatreux @ Hue @
Idjouadiène Bahia @ Jutier @ Jospin   Pro Anti @
Laguiller @ Lalonde @ Lepage @
Le Pen @ Madelin @ Mamère  Lipietz, @ @
Mégret @ MiguetI @ Pasqua @
Piccolo Rabhi Pierre @ Saint-Josse @
Taubira Waechter @
Les sites Présidentielles 2002
Conseil Constitutionnel Profession Politique @ politique-directe @
e1789.com @ LaPolitique.com @ Politique Digitale
ABC Politique @ Presidentielle.org @ Politique Opinion @
Conscience Politique @
Les Médias avec "Dossier Présidentielles"
Le courrier international Les  Monde interactif Radio France : le bétisier
RTL
Des Appels, Pétitions, Manifestes
l'Ami public @ Internet 2002 - 2007
infos à des tiers ??!!
@
Nouvelles de la Mondialisation
OGM
Après les talibans... une ère technologique pour sortir de l'obscurantisme ?!
On a du mal à y croire; et pourtant, ils le font : "La reconstruction américaine en Afghanistan passe par les OGM
A croire que la caractéristique des imbéciles, et de tout oser et jusqu'à l'extrème.
voir ...
103 produits analysés, 36 contaminés
http://www.agrisalon.com/06-actu/article-2516.php
Grande stupéfaction chez 60 millions de consommateurs. C'est une catastrophe. !! Encore des obscurs.
Mais on n'entend plus de Ministre, celui, qui avec l'autre de la recherche, constitue le "Ministère des OGM".
Maintenant on nous parle de "contamination fortuite". Comme si c'était une découverte pour laquelle personne n'avait prévenu.
Il est bon, après la bataille, de voir des organismes (structurellement modifiables) se rendre compte de ce qui existe depuis des années et faire des gros tirages et autres pubs sur la misère avérée.
Lancement d'un débat public sur les OGM et les essais au champ
Le Comité des Sages est composé des Présidents de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (M Jean-Yves Le Déaut), du Comité consultatif national d'éthique (M. Didier Sicard), de la Commission française du développement durable (M.Jacques Testart) et du Conseil national de l'alimentation (M.Christian Babusiaux)
Au plus ça va, au plus il y a de responsables nommément désignés.
A toute chose malheur est bon : ceux là , au moins, devront être 'prudents'.
Pas le genre à entreprendre des vaccinations à grande échelle (comme dans le Puy de dome), avec un vaccin 'agréé' une semaine avant !!!
Aventis CropScience gagne un procès à l'encontre de la division DeKalb de la société Monsanto dans l'affaire du brevet du maïs tolérant au Glyphosate
En plus ils se battent entre eux.
Un espoir
Il semblerait que l'on commence à inverser la question.
On passe de :
"Rien ne dit que les oGM sont nocifs pour la santé
à
"Rien ne dit que les OGM sont neutres ou bons pour la santé.
Nous (aussi) avons des lecteurs avertis :-)
Liens Mondialisation.
En affaires mondiales, prendre sa vessie pour une lanterne n'apporte pas vraiment la lumière. Un peu comme les start up ou considérés comme telles....
Mondialistes , Champions de la croissance = visionnaires (CRM, Benchmarking, Knowledge ...)
Mondialistes , Champions de la dé-croissance = manque de visibilité
Licenciements 2001-2002
Alcatel 33.000 AT&T
Bellsouth British Telecom
Cable & Wireless Celestica 9.600
China Unicom 34.478
Corning 12.000 Ericsson 22.000
Flextronics 10.000 France Télécom
Fujitsu 29.900 Hitachi 15.700
JDS Uniphase 16.000 KPN
Kyocera 10.000 Lucent Technologies 44.910
Motorola 42.900 Nortel Networks 49.000
NTL Philips 11.570
Qwest Siemens 17.000
Solectron 20.700 Sprint
Telekomunikacja Polska Toshiba 18.800
Verizon Worlcom
Ce qui est mis en cause :
  - la gestion exclusivement à court terme, quasi immédiate
  - l'absence de prévisionnel (ou alors soit les écarts avec les réels, soit le mensonge)
  - le fait que les managers 'normaux' passent pour des incompétents, pas dans le coup de la dynamique 'futuriste'
  - éventuellement, l'utilisation du dé-bullage de la E-économie à d'autres fins, histoire de laisser croire que ça 's'impose, comme à tous'.
  - et évidemment, suivant le bon principe de contraria, contractis curantur, les conséquences excessives
- qui aboutissent à des effets aggravants, car les contraires médicamenteux sont établis avec les mêmes 'qualités,' à savoir la manque de prévisions et d'inconséquences sur les effets.
Un peu de politique
Hommes politiques Représentatifs ?
Il ne se passe pas un jour sans que l'on découvre un nouveau qualificatif en direction des hommes (et des femmes) politiques. Sont concernés : les députés, les sénateurs, les conseillers municipaux, généraux, régionaux, et les armadas des partis politiques de devant de scéne et d'arrière boutique.
Ces qualificatifs sont-ils justifiés ?
A l'évidence, OUI.
Car à y regarder, on s'en plaint en toutes circonstances, mais ils ne sont jamais que le miroir de la société.
Les qualificatifs, tous, s'appliquent à toute la population, de tous secteurs, toutes confessions.
C'est dire le niveau de qualité des réformes, des lois, des mutations, des volontés.
C'est aussi pour cela que l'on ne peut qu'être admiratif devant le courage qu'ont les hommes politiques à se fréquenter :-)
Aussi, est-il normal que le 'parlé' vaille 'action', et que celui qui parle le mieux soit celui qui passe pour le plus actif et le plus apte.
Bien sûr, le bon peuple électeur voudrait que les hommes politique changent.
Pour cela, il faudrait aussi, et sans doute d'abord, que ce bon peuple change.
D'où CQFD : ce n'est pas pour demain et 'de la consultation surgit ... la confusion".
L'entreprise et la politique
Au secours, le MEDEF fait de la politique ...
Et alors ? L'entreprise est l'un des éléments essentiels de la politique, dans de nombreux domaines.
Le MEDEF fait de la politique, au grand jour. Il a raison. Ca vaut bien mieux que d'en faire dans l'arrière salle, ou que de faire de la politique politicienne. Au total, faire ce qui est reproché à certains syndicats ouvriers et salariés....
Reste les idées, les méthodes et le but. Et pour chapeauter .. la cohérence, là aussi comme pour tout un chacun.
On peut être d'accord avec tout ou parti. On peut être en désaccord. C'est l'application normale de la vie en société.
Une chose est sûre : au MEDEF il n'y a pas que des votants à droite, et il serait étonnant que les idées aillent (globalement) à l'encontre des entreprises.
Ce qui n'est déjà pas si mal, si l'on en juge par les 4 millions de chômeurs et autres millions d'emplois précaires et salariés en dessous du seuil de pauvreté. Bien que l'emploi salarié ne soit pas le centre des préoccupations. Bien au contraire ...
Sans entrer dans le sujet des propositions du MEDEF, on peut aussi remarquer que la majorité des propositions sont centripètes, comme celles des autres.
Il faudrait commencer par soi-même : par exemple, de nombreux organismes dits professionnels, paritaires, gérés - plus ou moins- par le MEDEF and Cie .... supporteraient un grand bain de réformes et d'adaptations multiples de fonds et de formes. Depuis des décennies les toiles d'araignées sont visibles; ce qui ne peut que faciliter la tâche.
Il faudrait séparer le centrifuge du centripète !!
Surtout au MEDEF. On y gagnerait en 'visibilité' et compréhension.

Entre autres méthodes à mettre sur le tapis : comment faire en sorte que l'action du MEDEF ne soit pas l'occasion de renforcer "certain" parti à la dérive par "syndicat interposé ? Suivant la bonne pratique du besoin de syndicat 'représentatif' plutôt que la pagaille du diffus.
C'est aussi le but de la manoeuvre ? Ho pardon !!
On reviendrait aux anciens schémas alors ? Avec les méchants patrons d'un côté et les travailleurs travailleuses de l'autre.
Pourquoi pas. C'est aussi de la mutation. Mais côté modernisation adaptation, vision ... rien de neuf sous les cieux.
Ca rejoint ce qui est dit sur les magistrats et les hommes politiques : "tous petits, mesquins, jaloux, égoïstes ... et en un mot tous pourris ...."
Et comme on dirait au café du commerce : "oui, mais là, c'est vrai "    :-)
Les Partis politiques
1. la majorité.
Elle gouverne, entre 2 campagnes électorales. Son discours, globalement : "tout va pour le mieux possible, MAIS on va mieux faire.
2. la minorité, dite opposition,
ne gouverne pas, le voudrait bien. Pourquoi ? Dieu seul le sait (ceci est une galéjade). Pour elle, rien ne va, et elle a les solutions avec les 'y'a qu'à et il faut qu'on' qui vont avec.
On devrait faire, pour tout un chacun opposant ou opposé, un bilan sur quelques décennies, sur les grands sujets, comme par exemple :
          - l'éducation nationale : chaque année une réforme. Pour aboutir à ... ?    : ....
          - la santé : cri de guerre de tous 'il faut réduire les dépenses de santé; In fine, on s'en prend aux malades (pas de corps lobbyiste) et ont les renvoie chez eux.
Les médecins font ce qu'ils considèrent comme essentiel - numerus clausus des actes-, et les reste .... auto médication.
Les progrès sont certains. Il ne reste que le 'hors mutuelle', à croire que c'est un secteur protégé, que des éléments essentiels, comme les handicaps, la vue, les dents ne voient aucun progrès, aucun gain de 'productivité' descendre. Ils passent où ces progrès ??
          - la sécurité : 20 ans après Le Pen (à chaque fois qu'il parle c'est un sujet tabou, politiquement incorrect qui oblige les autres à prendre le pied inverse; on ne lui reproche pas d'avoir tord, mais de mal en parler; ce qui conduit les autres à de mauvais choix), ils abordent enfin les sujets :
          - la police : il faut de la répression
          - la Justice : il faut de la prévention
Résultat visible : les prisons sont pleines et les délinquants du dehors augmentent.
          - le chômage : priorité de tous à tous moments. Résultat : toujours à la hausse. Et on ne voit toujours rien venir, même à l'horizon.
          - la recherche : des grands progrès et aujourd'hui on en parle tous les jours. Mais où passent les progrès dans les applications et implications quotidiennes. Où passent les gains de productivité, les cerveaux ... ? Qu'est devenue cette commission européenne qui avait pour tâche d'examiner les raisons (et les conditions) des fuites de cerveaux.

  - etc ... etc ...
Il y a dans l'air comme une frustration. Beaucoup de choses vont bien, sont bien meilleures que 'avant', mais il y a comme un malaise général qui pousse toujours et encore vers le 'tous fonctionnaires'. Comme avant ...

Le point commun (enfin un des ...) de tout cela : TOUS ceux qui traitent de ces sujets essentiels, le font TOUJOURS et exclusivement de façon centripète.
Tout est fait pour rendre l'usager, le client, le patient, l'éléve, l'administré, le consommateur, le citoyen, l'électeur impuissant. Le mettre devant le fait accompli, l'isoler ...
Le total contraire des discours et des finalités annoncées par les réformeurs.
Pourtant tous recherchent le bien; un bien qui reste supposé, parce que pas ou mal compris donc partagé. Parce que nombreux sont ceux qui s'abritent derrière les discours des valeurs alors que l'on attend d'eux le professionnalisme (rémunéré) pour l'objet et la finalité.

Les partis politiques
Egalité femmes/hommes
On y est... les femmes, sont, en tous points, égales. Non seulement aux hommes mais à elles-mêmes. Comme les hommes.
Comme un fait exprès, je viens d'entendre une économiste/professeur, une journaliste, une politique, une analyste, une chargée de communication, une publiciste.
Enfin la terre promise. Nos femmes sont nos égales. La parité est totale, pleine et entière.
Mais, bon, il n'y a pas de quoi pavoiser. A dire vrai, ça serait même, quelque part, décourageant, et inquiétant.
Encore une fois, les fondamentaux montrent qu'ils ont la peau dure.
  -  c'est par le bas que l'on nivelle le mieux
  -  la c.... est la chose la plus partagée.
Libres, égales et fraternelles. Car elles savent aussi utiliser la fibre de "toutes contre tous". A l'image des minorités qui accusent les autres d'abuser de leur état ou situation de faiblesse, pour mieux rendre coupable de transgression de bonne morale ou pour se réfugier dans le giron de l'intelligence collective quand l'individu(e) est une peu 'juste'.
En réalité, les plus 'averti(e)s s'y attendaient un peu.
Ce qui change, peut être transitoirement, est que le politiquement correct se redéfinit; ce qui permet d'aborder certains sujets; si c'est une femme qui en parle, alors cela devient admissible, recevable. On en crierait même au génie nouveau, enfin parmi nous.
Mais rassurons-nous; comme chez les hommes, il ne faut pas généraliser, et sans doute va-t-on voir arriver des valeurs sûres en plus grand nombre.
Mais, là encore, pas d'enthousiasme hâtif: ce sera dans les mêmes proportions que pour les hommes.
A l'image des jeunes et des moins jeunes de ceci-cela.... Et on les voit déjà les jeunes caméléons, qui ont bien appris le discours préparant la place de demain ...  Tout y est ... la langue de bois, la dynamique 'jeunesse' jouant le vindicatif ou le raisonnable, la langue veloutée, et la connaissance par coeur des grands thèmes du moment ...
Des demandes et programmes avec une réussite connue d'avance
Régulièrement il est demandé par les uns ou les autres que:
  - les prélèvements obligatoires (les charges des entreprises diminuent)
  - que les dépenses publiques diminuent massivement
  - avec bien évidemment la baisse des effectifs des fonctionnaires
La belle affaire : qui que ce soit aura cet objectif pourra, par avance présenter un bilan de réussite sans faille.
Avec 50% des fonctionnaires qui vont partir à la retraite d'ici à 10 ans, il est sûr que le risque d'échec n'est pas grand
Toutefois il faut 2 conditions :
  - que l'administration se réforme dans ses fonctionnements internes et dans ses prestations. Sur ce plan, et compte tenu que c'est elle qui a été à la pointe de ce qui se fait de mieux dans ce domaine avec internet et ce qui va avec, il n'y a pas de raison que ça ne continue pas avec brio. Les entreprises, nombreuses pourraient s'en inspirer.
  - que l'on ne les remplace pas, histoire de créer le plein emploi
  -  et ne pas faire comme ce qui a été fait avec certains fonctionnaires du Louvre qui ont jusqu'à 4 heures de pose par jour, et des récupérations qui font d'un temps plein, un travail à mi-temps (ceci n'est pas une galéjade).
  - et pour cela que les entreprises créent des emplois, notamment productifs. Et sur ce chapitre il n'y a pas de "visibilité" du côté des entreprises délocalisatrices; pas plus qu'il y en a du côté des secteurs qui licencient et ferment des pans industriels entiers. Au passage ne pas prendre pour vrai les affirmations futuristes des visionnaires hors actualités, qui clament péremptoirement que l'on est passé d'une société de production à une société de savoirs ... C'est vrai ... mais pour le quotidien de demain ... un petit siècle.
Car hors mis le transfert public vers privé, qui ne crée pas d'emploi, les propositions du MEDEF ne disent pas grand chose sur le sujet de l'activité en direction de l'emploi, autrement qu'en effet induit et promesse d'adaptation par la formation initiale et continue aux besoins de l'entreprise;
ce qui n'est fait ni pour rassurer ni pour apporter une solution.
Au contraire. Surtout que les circuits de formation en question sont loin d'être performants sur les débouchés, depuis au moins 20 ans. Sauf quand l'entreprise forme directement. Ce qui plus un signe de faillite des autres circuits qu'une manifestation d'un besoin de renforcement des autres.
Et comme le manque de "visibilité" trouve sa source chez les autres, Europe, Etats Unis etc ... on ne trouve pas de raison d'espérer que ça change.
En résumé, où est et quelle est la politique de production industrielle 'France' et 'Europe' ?
Au fait, il n'y a pas que les effectifs fonctionnaires qui vont prendre leur retraite ...

   :- )    Espérons que ce phénoméne touchera aussi les politiques . A ce sujet : il faudrait pour eux :
   -   le semaine de 4 heures, compris les transports trajets
   - et la retraite (sans solde.... à se demander ou cotisent ceux qui font carriére) à 18 ans.
L'Europe et l'Euro
Quitte à paraître pour basique sur les bords :
L'Euro : apparemment tout un chacun s'y est mis. Assez facilement. Malgré les dérapages des marchands du temple. Essentiellement parce qu'il y a 'rupture' et non pas transformation.
De fait tout un chacun est content de lui, et trouve, même si la plupart ne se sont éloignés de leur quartier que par des intrusions dans le voisin, que ce sera bien pratique.
Et puis on 'sent' que quelque chose à changé, que nous avons tous, nous "Européen", quelque chose en commun.
Jusqu'alors, tout cela était confus. Ca l'est toujours, mais ...
'On' pourrait mettre à profit cette embellie psychologique pour- peut-être-
   -  en revenir aux fondations et remettre à l'ordre du jour ce en quoi l'Europe représente (ra) une "société", avec ce qu'il y a en commun, ce qu'il y a de différent entre les différentes régions - et pas seulement pays. En restant basique SVP.
   -  Remettre à l'ordre du jour, les échanges entre régions d'Europe.
   -  Et surtout ne pas aborder l'élargissement à 27; car si tout se passe (on ne s'est pas trop si ça se passe bien), on sait par contre qu'il y a "quelque part" un bazar européen.

Un petit mot tout de même : les pièces : quelle calamité !!! comment a-t-on pu réussir le tour de force de faire des piéces aussi peu 'lisibles' ??!!

Un peu de Socio-Phylosophie
Insécurité infantile ou des 'banlieues' (parce que l'on ne veut pas dire immigré; c'est encore interdit), 11 Septembre, grande/énorme faillite (les grandes entreprises vont faire la vidange de valorisations 'comptables' des années antérieures : 1.000 milliards de $), terrorismes, trafics, tricheries en tous genres ont un point commun:
Tout est possible, donc, tout est permis
Tout est permis, donc tout est possible.
D'où, raccourci dans la relation moyens/conséquences :
Rien = Tout = Rien.
Et assez curieusement, c'est à la fois une régle et une croyance idéologique.
Et lorsqu'il y a un vide, comme depuis la chute du mur de Berlin, il devient un vertige qui pousse tout un chacun vers la recherche d'un autre ennemi.

Sur le plan pratique, il semblerait que l'on s'oriente vers l'ennemi transversal.
Et ça arrange qui ???

Bonne nouvelle : des gens heureux
Il y a en France, des gens qui vont trés bien : les chasseurs (par exemple): parce que pour se prendre au sérieux, avec des mots et l'importance donnés à ce qui est insignifiant, il faut vraiment avoir une santé physique, mentale et morale à toute épreuve, et aucun souci en bandoulière.
Il y en a aussi dans le monde : on fabrique encore un Roi et une Reine, avec le gotha de monde, vite revenu de New York et de Porto Allegre, en passant par la remise de médaille au chevalier manager de l'année.

Ah misère ... que de gens heureux, contents d'eux, et content d'être reconnu malgré le mal aimé. Tout pour renforcer l'ego bien pensant.

Management
Nouveaux messages aléatoires (qui apparaissent de façon ... aléatoire (parmi d'autres) sur certaines pages
Le Management
C'est un peu de :
Devoir Pouvoir Vouloir
Valeur
Droit
Compétences
Capacités
Espoirs
Envies
Attentes
Volonté(s)
SAVOIR et ACTION
cale1010.gif (55 octets)
Communiquer
Prendre Temps
Donner Argent
Echanger Intelligence
POUR
Prendre Temps
Donner Argent
Echanger Intelligence
un peu plus ...
cale1010.gif (55 octets)
L'anneau des sites éducatifs à caractère non lucratif
touchepas.gif (5671 octets)       @
cale1010.gif (55 octets)
Nouvelles du E-Learning
Rien de Nouveau. Rien ne change sur les sites qui le devraient... voir ...
Et toujours Canal-U qui ne fonctionne pas. Pas un peu. RIEN. http://www.canal-u.education.fr/. Tentez-votre chance. Et ça dure depuis au moins un an. En plus avec du 'flash' qui ne fonctionne pas et au mieux qui ralentit considérablement ...
Et comme rien, ou à peu prés ne se fait au hasard, il faut bien croire que quelqu'un ne veut pas que ça fonctionne. Et il y a peu à parier qu'il doit encore s'agir de gros sous ... où supposé tel.
De là à rechercher la disparition.
Nous avons eu de la chance en repérant, sur les anciennes formules et après des longs moments de batailles quelques adresses ... voir ....
Quelques semaines plus tard
Euréka: aprés quelques bidouillages, voici les adresses des différentes chaînes proposées par Canal U.
Canal U
Pour accéder au site et donc aux chaînes, il faut aller là : :  Canal-U
Les Chaînes en direct
L'Universités de Tous les Savoirs Les programmes   Prochains Directs
Les Amphis de la Cinquième @ Les qq 800 programmes des Amphis
La chaine 'entretiens @ La Chaîne Sciences En Cours  @
La Chaîne Canal Socio  @ La Chaîne profession Formateur @
La Chaîne Eco-Gestion @
Il ne manque plus que des supports de cours, avec téléchargement, impression ...
Inscription   Désabonnement
*
   Abonnement  

*
DésAbonnement

cale1010.gif (55 octets)

Le Manageap

La Lettre du Manageap
  -  6  -