Le Management Appliqué
L'euro Manageap | Lettre | Actus | Liens  | Fables |
       
La Lettre du Manageap - 2 -
Inscription
*
Abonnement
Sommaire
Mondiabolisation et Mondidéalisation
Revue de news de Septembre
Nouvelles de la E-Auto-Formation
L'actu chronologique des années 1970
Les liens entrants
Liens et bandeaux
Histoire de mails
Le 11
L'opération 'je vais te tirer la barbichette durable'
La E-récession
La Mondialisation
Ce sera sans doute ma seule contribution, tellement il existe des avis, des études et thèses informés.
Le site du "Monde".
Une question sondage sur la mondialisation. Je clique pour faire preuve de bonne volonté. J'aboutis sur le site de "expression-machin.com". C'était donc une pub dites pub cachée. Piége à gogos que cette pratique de faire prendre une pub pour une info.
Je rentre dans le questionnaire. Et la après 2 questions je me rends compte que le questionnaire est caviardé (libellé de la question ou des choix, limitation des choix, etc ... les techniques sont nombreuses). Par curiosité je cherche à savoir qui est qui. Le site appartient à un grand Institut de sondage. N'en disons pas plus, on aura compris.
Sauf à ce que le Monde soit pris dans des problèmes de trésorerie, on voit mal pourquoi il n'y a pas plus de "neutralité". Les temps changent. Et quel intérêt à caviarder ? Aboutir à de faux résultats pour prendre de mauvaises décisions, ou pour confirmer des erreurs passées ??
Quand on pense qu'il y a une quantité de gens qui ont le regard rivé sur les sondages et qui prennent des positions en fonction de ça ....
Il est dit que le résultat sera transmis à Mr Lamy Commissaire Européen du commerce. Qui viendra ensuite nous dire qu'il nous a entendu ?? à la façon "je vous ai compris".... Ce qui n'est pas le moment le plus glorieux.
Aussi juste une réflexion au sujet de la mondialisation.
Les sociétés qui veulent cette mondialisation, et chaque diaspora veut la sienne histoire de ne pas être en reste, font en quasi permanence la une des journaux, elles ou leurs milliers de filiales et centaines de milliers d'établissements, pour des affaires d'ententes, de tarifications, de protections de marchés. Et encore ne voit-on que le le1/1.000éme de ce qui existe.
Entre autre, et par des dispositions et freins de toutes natures, ce sont les dernières à entrer dans la "concurrence" européenne, après des mises en garde, des condamnations, des reports etc. etc....* Et ça  dure tout de même depuis 1992.
8 ans pour faire au niveau de l'Europe, les monopoles qui existait en France et ailleurs. Il n'y sont pas arrivés partout.
Après que les sociétés mondialistes et globales aient refusé, freiné des quatre fers leur rentrée dans les processus européens,  elles voudraient nous faire croire qu'elles veulent une concurrence mondiale.
Et comme à l'ordinaire, il y a des différences inverses entre les réalités et les vérités, et la mondialisation n'a  qu'un seul but : répartir les marchés, supprimer la concurrence, prendre sans cesse les marchés aux PME "hors diaspora", par toutes sortes de moyens dont le maître mot est asphyxie, et se rendre indispensable auprès d'un maximum de "consommateurs" pour leur maximum de "besoins".
Le reste n'est que verbiage et discours de sénateurs.
Comment reconnaît-on un "mondialiste" qui ne dit pas son nom : avec 2 arguments communs à tous:
1. la mondialisation est un fait.
2. Il faut la réguler
(et autre vocable, comme dernièrement la "gouverner". Qui gouverne qui ?). Peut-être faudrait-il faire une charte de bonne conduite ?
Certains ont peut-être décidé que c'est là le seul moyen d'éviter les cataclysmes guerriers à venir !!??
Ce qui choque le plus dans cette affaire est que la mondialisation n'apparaît pas comme un choix politique, mais comme le scénario des plus mauvais des romans de science-fiction. Et avec des acteurs qui ressemblent au plus prêt aux personnages. Et certaines de leurs actions, comme les OGM y mènent directement. On ne peut pas tout gérer par la peur, le fait accompli, la communication "sans cravate" et le parler anglais. Sauf avec un salaire de 28 MF annuel.

Ceci dit hors mis, par exemple, la mondialisation de l'ESB, aprés avoir fait les choux gras avec les farines animales, celle de quelques virus inoffensifs pour mieux vendre vaccins et autres babioles ... à quoi ça sert la mondialisation ?
Quels avantages peut-on en tirer ? Et en regard quels "inconvénients", quels risques ? Et pour qui ?
Et en faisant le tri avec ce qui existe déjà et que certains font semblant de découvrir. Par exemple la mondialisation d'une nouvelle technologie ? La belle affaire. De tous temps une nouveauté utile s'est toujours imposée. Seul le délai lié à la diffusion et qui aujourd'hui est la quasi instantanéité, change.
A propos de salaires et hauts revenus
un livre sur les impôts de Thomas Piketty aux éditions Grasset, à lire après l'avoir acheté chez votre libraire préféré où chez celui qui se trouve sur votre chemin. (Le durable est local, et ce n'est pas forcément du développement, c'est aussi du maintien, et au quotidien, pas une fois l'an).
"L'étude se concentre sur la tranche des 10% de revenus les plus élevés. On constate d'emblée à quel point elle est disparate: elle concerne les revenus d'un foyer gagnant 262.000 francs par an jusqu'aux plus grosses fortunes --les 0,01% de foyers (environ 3.200)-- percevant plus de 4 MF de revenus annuels." Largement de quoi réformer....
0,01% des foyers = 3200. Ce qui nous fait 32.000.000 de foyers. Fiscaux ?
Non bien sur. Les chiffres seront bientôt vérifiés par les journalistes :-)
Donc le pourcentage est plus élevé.
Par contre les 10% des revenus les plus élevés doivent concerner les foyers imposables.
Ceci pour relever le lien entre les chiffres et les journalistes. Il faudra qu'ils se mettent un jour à utiliser des calculettes.
Mais la question est de savoir pourquoi la dernière tranche d'impôts sur le revenu est aussi large. Bien évidemment pour que les "trés hauts" ne se sentent pas trop seuls, et fassent corps avec le maximum des décideurs et avoir une sorte de "solidarité" du haut imposable. En l'occurrence on ratisse large, vers le bas, jusqu'aux commerçants artisans et professions libérales. Du coup, ceux là, qui sont actifs et lobbystes, parce que plus nombreux, y vont de la "baisse des impôts à tous les étages". Ils deviennent même des ultra libéraux.
Pourtant il n'y a rien de commun (et de loin) entre eux et les 3.200 foyers dont les revenus dépassent 4 MF et qui même après impôts sont loin devant encore.
Pourquoi laisse-t-on en l'état ? parce que l'on pense que nombre d'entre eux iraient sous d'autres cieux. Ce qui expliquent aussi pourquoi ils veulent la "mondialisation". Car ils sentent bien que le ton monte.
En réalité il faudrait diviser la tranche haute en plusieurs tranches.
Et si l'on fait une retenue à la source, il y aura moins "d'évasion". "Source" = origine, pas l'embouchure du fleuve où tout est noyé.
Et à y être, faire une différence entre les natures de revenus (travail et les autres).
Gagner de l'argent sans y être pour quelque chose, ça n'est pas forcément choquant. Mais ça propose tout de même des différences avec le travail. Le Tiers-Etat, depuis la révolution, devrait avoir le pas sur la "noblesse". He bien non, nous en sommes encore à l'avant révolution.
voir aussi : Canalipsos."La france des Hauts revenus   @
Des news
A peine mis en ligne, les références des liens changent et deviennent "introuvables" dans le maquis de certains sites, sauf à y passer un temps dont on ne dispose pas toujours. De fait, nous renvoyons vers la page d'accueil.
Le site Kodak divise les scientifiques
Un expert pense qu'il n'est pas bon que l'on soit juge et partie.
Il n'est pas le seul. Avec le nombre de codes et de régles de déontologie, il est pour le moins étonnant que ça arrive.
Cherchez l'erreur : Qui a décidé de ça ? Et qui ne le savait pas avant ??
Et dans le domaine de l'expertise, y compris judiciaire, à quoi servent les codes de bonne conduite quand tout un chacun se tient prêt à répondre au lobby intervenant ou supposé, quand ce n'est pas carrément l'intention de plaire au puissant, dans l'espoir qu'il devienne client, qu'il reconnaîtra comme membre de la famille, ou la crainte de ses représailles.
Nouvel arrachage de maïs par un collectif anti-OGM en Haute-Garonne
L'AGPM dénonce l'arrachage de maïs en Haute-Garonne  regrettant "une nouvelle atteinte au droit et à l'Etat".
Des inconnus détruisent des betteraves génétiquement modifiées dans le Nord
Espérons que l'histoire ne nous dira pas que ces "néo-obscurs" ne sont pas en réalité des visionnaires d'un holocauste d'un type nouveau.
Un 4ème cas probable en France de la forme humaine de la maladie de la vache folle
Vaccins contre les maladies à prion- percée de chercheurs zurichois
Roger-Gérard Schwartzenberg- "ni diaboliser, ni idéaliser" les OGM
C'est "obscur" ca . C'est même 'néo-obscur" (c'est de lui).
Il fait parti de ceux qui pensent que tous les anti 'essais à l'air libre et culture forcée et discrète d'OGM', font preuve d'obscurantisme.
- D'un côté : le secret, le fait accompli ce serait donc à traduire comme étant de la Gouvernance et de la transparence
- et de l'autre vouloir la transparence, la gouvernance, ce serait obscur et ça "empêcherait la recherche" !!.
Et c'est l'Etat, à son plus haut niveau qui donne le ton. De quoi perdre ses repéres et abandonner toute étude sur le champ.
Grippe de Hong Kong - une petite modification génétique rend le virus mortel
Et une grande ??
Trois espèces d'animaux clonés par la même université texane
La Chine décrypte le génome du poulet pour doper ses exportations
Va-t-elle exporter suivant les mêmes méthodes que celles des jeux olympiques. Mes poulets contre .... du Coca-cola, du parfum, de la musique locale et durable, des oeufs ..... c'est au choix des entreprises mondiales. Tous à la criée !!!
Droits d'auteurs (des Stars) sur l'ADN pour éviter tout clonage intempestif
Qui va être le 1er ou la 1ére à vendre son truc ?
Une chèvre clonée donne naissance à deux cabris en Chine
La source génétique de l'autisme établie par des chercheurs
Biotechnologies- la Commission européenne consulte le public sur internet.
Uniquement en langue anglaise. Mais sous la plume et l'autorité d'un Français. !! Et ce n'est pas du parti pris !!
Le clonage humain contraire à l'éthique européenne, selon la Commission
Des missiles interceptés par le bouclier US pourraient tomber sur l'Europe
Et ça surprend qui ? Quelqu'un pouvait-il penser qu'ils pourraient retomber ailleurs qu'aux US ???
La France devant la justice européenne pour ses rejets nucléaires
Arrêt des deux unités de production de la centrale de Flamanville (Manche)
Le gouvernement allemand approuve le projet de loi sur l'abandon du nucléaire
Nucléaire- 600 opposants doivent payer pour leur détention et leur transport, a décidé la mairie de Lunebourg (nord).
Accord EDF-Cogema - le lobby nucléaire français bétonne ses positions
Naissance d'un nouveau géant (français) du nucléaire mondial, baptisé Areva
Encore un nom écolo: Vivendi, Aventis, Areva. Bientôt Viavar.Il aime les V le marchand de logo ? Ou c'est pour mieux imposer le modèle et niveler les différences ?
La Corse parmi les régions françaises les plus touchées par Tchernobyl
Aïe, le nuage aurait donc non seulement passé les frontières mais aussi les mers ??
Par Tchernobyl et aujourd'hui par les verts : juste pour dire que les "verts" sont les champions de la rentrée médiatique. Tous les autres sont aux orties. Mais quelque part, étant donné qu'ils ne doivent pas avoir grand chose de "neuf" à annoncer, ça les arrange.
Tout s'arrête pour des perspectives qui n'en sont pas. Etonnes moi que l'activité baisse. !!
La solitude des bergers et éleveurs face aux prédateurs
Encore des obscurs !!?
Poissons morts 2000 tonnes - un expert de la FAO attendu samedi au Koweit
Un pirate informatique contre la NASA condamné à 4 mois de prison
Un garde de sécurité soupçonné de subtiliser des documents de l'OTAN inculpé
Echelon ne suffit pas. Il faut toujours de la main d'oeuvre petite main, suivant la bonne technique dite "à l'ancienne".
Un tsunami géant venant des caraïbes pourrait dévaster les côtes américaines et européennes
Encore une nouvelle à décrypter.
Est-ce qu'un nano-tsunami au centre du lac de Genève ne menacerait pas les côtes Suisses, tout en mettant à l'abri les côtes françaises ?. Et inversement...
Vite des subventions pour faire des recherches sur le phénoméne menaçant, et tant qu'à y être, élargir la recherche pour savoir s'il y a une goutte d'eau dans le lac. Et si oui, laquelle !!!.
Présidentielle Bélorusse- blocage de sites internet de l'opposition, dont celui de Gontcharik
Arabie- vers une réglementation draconienne dans les cybercafés
Ils vont mettre une caméra directement sur l'écran. Les démocrates ont la peau dure ??!!.... tant qu'ils auront du pétrole..
356 suppressions d'emplois chez Hewlett-Packard France, hors rachat Compaq
Pologne- TPSA (France Télécom) réduit l'emploi et les investissements
HP cède ses usines françaises de PC
Pierre Bouriez (Houra.fr) - « Le concept qui marche est celui du site marchand généraliste »
Comme dans la vie civile en quelque sorte ...
Sursis de six mois pour Moulinex-Brandt
Marc Blondel (FO) - « Internet nous permettra d'être aussi réactifs que les patrons »
ha ??!!! le B2B paritaire serait-il en phase de décollage vertical ???
France Télécom pourrait quitter TPS
Besoin de liquides ??
Aïe va falloir détailler les factures, et surveiller les prélèvements automatiques !
M. Seillière qualifie de "mensongère" une information attribuée au Medef selon laquelle le MEDEF voudra voir supprimer le monopole des pharmaciens
Et qui va qualifier "l'information de Mr Seilliere" ? C'est comme si l'on disait que un certain syndicat dit de "service de proximité, (créé par 2 "géants" de l'eau, mais qui se sont retirés dés que créé) ne voulait pas s'emparer du marché social. Avec appel d'offres, bien évidemment, concurrence oblige !!.
Un nouveau médicament (ziban) d'aide à l'arrêt du tabagisme en France le 17 septembre
Des vaccins antisida réussissent à bloquer la progression de la maladie
Offensive des grands journaux médicaux contre les diktats des laboratoires
2 jours plus tard la Cour des comptes relève l'échec de la politique des médicaments de substitutions.
Ouf, il était temps. Mais combien de couleuvres aura-t-il fallu avaler, et pire, faire avaler, pendant tout ce temps. L'action groupée a du bon en ce qu'elle met à l'abri des mesures de rétorsion, et qu'elle permet de casser la "chape de silence". Le début de l'époque nouvelle : "les caves se rebiffent" ??
Attention toutefois : à terme des mesures diverses seront prises : ces grands journaux se sont désignés comme cibles. D'ici à quelques temps, ils seront absorbés, intégrés, ingérés, répartis. Fin de la rebellion.
Et ça se fera par l'interne. C'est moins voyant et ça se propose comme étant un choix libre, neutre et indépendant.
Bien sûr il y aura encore des rebellions. Mais elles seront dehors; comme aujourd'hui. Et elles apparaitront comme telles. Fin de fin.
La France lanterne rouge pour la consommation des médicaments génériques
Faut-il faire un inventaire des médicaments prescrits par les Médecins, ou ils vont se discipliner, ou faut-il diminuer le remboursement aux malades ? La réponse est dans la question !! ( les malades n'ont pas de lobby, pas de députés ni de sénateurs !! . Quoi que .....)
La recherche scientifique, selon le Pape, doit s'imposer des limites
Je m'abstiens de faire un commentaire car je ne veux pas abonder les mauvaises pensées des impies et autres incroyants.
Mais demande-t-on à un croyant de limiter sa foi ?
Enfouissement de déchets nucléaires- à Bure (meuse) , les chercheurs creusent toujours
Décidément après des paysans chercheurs, voila des terrassiers-chercheurs. La recherche n'est plus ce qu'elle était. Pour le coup l'argument des fenêtres ouvertes pour la recherche tombe bien mal !!
Le cartable électronique fait sa rentrée
Je n'ai pas voulu lire l'article. Mais je prends les paris qu'il s'agit d'une filiale de l'un des 2 grands groupes qui tiennent déjà l'édition des livres scolaires. Linux devrait inventer l'édition libre. Et ces mêmes marchands de cartables, qui "appartiennent" bien évidemment à la même compagnie, y vont de la multiplication des portails.
Après la joie des chinois qui organiserons les jeux olympiques de 2008, la déception des français, voici l'amertume d'un homme d'affaires.
A regarder de prêt, on peut se demander qui avait intérêt à ne pas soutenir la Chine et à courir le risque d'exclusion des marchés existants ou en promesse ?
Les Chinois aussi aiment la concurrence. C'est pour ça qu'ils ont inventé la mafia.
G8 - enquête contre le chef des Tute Bianche
Un vrai tournant en cancérologie. La tumeur est en quelque sorte réintégrée au sein de l'organisme qu'elle envahit. Les prochaines armes thérapeutiques, à l'heure actuelle en phase d'essais pré cliniques ou cliniques, empêcheront les métastases d'apparaître, ordonneront aux cellules tumorales de s'autodétruire ou de redevenir saines. Elles rendront aux tissus inflammatoires précancéreux leur structure normale. De la science-fiction ? Non, plus maintenant. En terme de prévision, le renouveau n'est plus pour " après-demain ", mais bien pour " demain ", si tant est que les institutions ne freinent pas des quatre fers au nom d'un prétendue rigueur économique.
C'est la même rigueur qui conduit les "laboratoires" et les fabricants d'OGM ... Donc ça n'est pas pour demain.
Téléphone portable- la preuve n'est pas faite de leur dangerosité
Donc ils sont sains ? Et la preuve ?? Voir Les liens entrants car la preuve contraire, qui est le bon sens de la question, n'est pas faite.
'Américain e-Bay rachèterait iBazar
On découvre aussi des grandes nouvelles dans l'actualité : "le marché du travail qui mute vers une nouvelle forme d’activité : les missions ponctuelles". Sacré découverte. !!
"Allo !! c'est toi, ... ici c'est moi, Devines d'où je t'appelle" grande nouvelle ...La Reine d'Angletterre a un téléphone. 
Alcatel a installé 300 millions de lignes téléphoniques dans le monde
Les e-mails pistés grâce au Javascript
DoCoMo, KPN et TIM vont lancer l'i-mode en Europe
AltaVista revendique 38 brevets logiciels
Brevetons, brevetons !! déjà en pipant les recherches ils vont perdre les 3/4 des visiteurs. La ils vont finir les 25% restants.
Le groupe Arnault s'unit à Suez-Lyonnaise des Eaux pour Internet et l'UMTS
Le groupe Arnault ? c'est le même qui est actionnaire de Vivendi ?
Letsbuyit ferme ses bureaux français et anglais
Suivant quel modèle de E-business ??
Cegetel négocie le rachat de Belgacom
Deutsche Telekom regroupe Siris, Soleri et Spring
Les ventes de portables progressent de 9 %
Et ça n'est pas fini. Qui va faire un portable durci performant et communicant pas cher ? Et au format A4. ?
Sun et IBM vont renouveler leur haut de gamme
Un micro disque dur deux fois moins cher que l'IBM Microdrive
Baisse des achats en ligne aux Etats-Unis
Explications du Ministère des Finances au sujet des erreurs sur les avis d'imposition
On imagine la transpiration de ceux qui voient déjà leur plan de carrière mis au vert. Rassurez-vous, ça n'est pas un drame national. Il n'y a que ceux qui ne font rien qui vous accuserons. Malheureusement ce sont les plus nombreux :-)
L'INRA de Colmar a arraché ses essais de plants de vigne génétiquement modifiée."
Changement de culture à l'INRA ??!!
OGM : Monsieur Glavany, a reconnu publiquement que ces firmes visent en réalité "à nous fourguer encore plus d'herbicides qu'elles ne le font aujourd'hui".
Encore des "obscurs" ces Monsanto, Novartis et autre Limagrain Aventis et les multiples industriels mondiaux ??!!!
Mais ça ne les empêchera pas de continuer. Ou de tenir le coup jusqu'aux prochaines élections.
Pour l'instant chacun s'est vêtu de la veste d'élection. Quelques mois, et hop, droite ou gauche, tout se remettra en "ordre".
Message à l'attention des actifs : faire prendre des engagements écrits par les candidats nationaux et locaux. Et se souvenir qu'il n'y a qu'un mot pour dire Oui : c'est oui.  Tous les autres ont été inventés pour dire non.
On a voulu faire entrer la recherche fondamentale dans les entreprises (et inversement) au prétexte de budgets, alors qu'il s'agissait de l'ingérabilité des organismes de recherche (faute de patrons et de trop de réseaux, de copinages et de "statuts" privilégiés); et voila les résultats. Et nous n'en sommes qu'aux débuts.
Les actualités des années 1970
Pour mieux comprendre le contexte (en complément du "management flash back années 70"), quelques événements avec leurs références. Se rappeler que l'information la plus rapide était celle du téléphone, du télex, puis de la radio, puis de la télé.
Et encore fallait-il que les organes collectifs ou individuels ne se proposent pas de penser à la place des autres en "filtrant" au gré des ressentis et des "besoins" de l'auditeur (bien évidemment).
Rétrospectivement, l'histoire récente amène de nombreuses surprises dans ces manquements. Mais c'est déjà un grand progrès par rapport aux informations encore retenues (et nécessairement retenues). L'actu chronologique des années 70 , qui sera complétée, comme les autres années suivront.
Pourquoi commencer aux années 70:  Parce qu'il s'agit du moment de l'arrivée du bataillon des "baby boum". Ce qui donne une idée de l'ambiance dans laquelle ils  ont baigné, lorsqu'ils n'ont pas eu la chance d'être précédé par un "papy boum" des "30 glorieuses". Nous ne relatons là que les événements ayant une certaine portée ou significatifs.
Mais il faudrait rajouter les événements du quotidien, avec les grèves incessantes, dans tous les grands secteurs. Et il faut bien le dire le plus souvent des grèves "téléphonées", qui ont grandement contribuées à pourrir les relations dans les entreprises pour des décennies. Et comme toujours les abus des uns entraînent les excès des autres.
Ce qui aboutira au "besoin" d'actions neutres, indépendantes que l'on découvre aujourd'hui avec les "coordinations". Que certains voudraient bien voir rentrer dans les rangs des syndicats "représentatifs" -au sens légal du terme-, et voulu par De Gaulle.
A décharge, contrairement aux grands équipements qui se "voient", les grands plans n'ont jamais été expliqués "politiquement". C'est ainsi que les grands plans de la sidérurgie, du charbon, de l'énergie, la construction navales, aéronautique, automobile ....  se sont accompagnés de casses qui n'ont fait qu'atiser et conforter, cautionner les contre-actions. Avec le recul, que de gâchis.
Mais que pourrait être le résultat d'une concertation sur de tels sujets qui portent sur des décennies ? qu'aurait pu donner un référendum sur l'abolition peine de mort ? La concertation, la consultation, peuvent conduire à l'abandon et aux visions en rétro projection.
Il faut aussi relever qu'il s'agit de la génération télévision. Et dans ce cadre, l'on peut aussi regretter l'information/désinformation @ qui a présidé aux éditoriaux quotidiens pendant 40 ans. Y compris avec le formidable mouvement de l'auto censure 'léche bottes' et craintives du début des années 1980.
Pour le manager, dans l'action, l'information doit être considérée comme une information "chaude" dont il faut déterminer les conséquences à court terme, et non pas comme des données susceptibles de modifier l'action. Le regard doit rester neutre pour ne pas géner l'action. "A regarder en l'air, on ne sait plus trop où vont les pieds".
Ce qui n'est pas "mode" si l'on suit les principes de gestion d'aujourd'hui qui font que tout mouvenment supposé à la bourse entraîne instantannément des mesures conservatoires à tous niveaux, sans discernement.
Ce qui en relation de cause à effet transforme le faux événement et la mauvaise gestion, en "donnée".
Rares sont ceux dont l'action se situe dans l'immédiateté. De fait il ne faut pas s'encombrer de la masse d'informations de l'actualité, sous peine de "changer de métier".
Le 11 septembre
Le 11 aura été un sombre jour. Infos Lutte contre le terrorisme
Lorsqu'il avait 22 ans, on a fabriqué un monstre, dans la discrétion. Il s'est reproduit.
On veut l'éliminer au grand jour, comme pour avoir un assentiment général de caution, pour se cacher de la honte de la faute, des erreurs et de l'horreur.
Et autant pour la création que pour l'élimination, des innocents et ignorants paieront l'addition en devenant les héros posthumes qui seront célébrés avec autant de ferveur que lors de meeting électoraux, et avec les mêmes acteurs (au sens théâtral du terme) qui, bons survivants, en sortiront grandis et à nouveau dans la même ferveur, éloignée du risque et de la responsabilité.
Et chacun veut en être et tirer un peu de gloire du succés annoncé ... en espérant le faire durer une vie.
And the show will have to go on ... again and again ....
Il y a des moments pour lesquels on peut se demander avec raison, si nos élites mondiales sont réellement à la hauteur de leurs tâches.
L'action et la tactique sous les projecteurs ne justifient pas les fautes cachées de décision et de stratégie.
Tous les liens sur le sujet
- Reseau Voltaire  @
- Collectif Liberté en Afghanistan   @
- Le Matin  @
Ce qui s'est passé :
- El Pais
Washington Post : les  vidéos sur le Word Trade Center
First Attack on World Trade Center
Second Attack on World Trade Center
Tower 1 Collapses
Tower 2 Collapses
Pentagon Attacked
Des photos
Le nommage de l'opération
Aprés la "justice infinie", elle est devenue la 'liberté durable". Rectification ou plutot autre traduction : Justice sans limites " a été rebaptisée "liberté immuable".
On peut imaginer l'effervescence autour de la recherche du nom, le choix des mots, l'excitation de ceux qui ont phosphoré espérant les droits d'auteur de l'histoire. Les oppositions internes, les critiques et l'arbitrage souverain dans le bureau ovale. Encore un scénario tragi-comique.
Pourquoi pas "la justice durable' ou la 'liberté infinie' ?
Mais a-t-on réfléchi au fait que certains mots, comme Justice, Liberté n'ont aucun besoin de qualificatif ? Et que lorsqu'on le fait il ne peut s'agir que d'un diminutif. C'est peut-être voulu !!
Et c'est pour cela qu'il nous a semblé que notre intitulé : 'je vais te tirer la barbichette durable' nous semble mieux convenir à la situation. D'autant plus que l'on ne sait pas encore en combien de rigolades et de claquettes va se faire l'opération.
Le blocage des circuits financiers occultes
Un effet en guise de trompe l'oeil : l'attaque au niveau des finances : ça c'est une vraie idée efficace (un peu comme nous le préconisons pour les OGM).
Mais ce n'est pas pour autant que ça va se généraliser à tous les circuits financiers .... pas d'illusion hative ...
Ce n'est pas un pétrolier texan qui va décider de suicider ses pairs tout de même !!
La spéculation des terroristes
Nous avons appris que des mouvements douteux annonciateurs de spéculation et de délis d'initiés (??!!), avec la complicité de ce qui devient des 'officines" dans ces cas là, se sont produits durant quelques semaines avant les événements. Les auteurs des attentats auraient procédé à des ventes de titres de stés d'assurance, de ré assurance ...
Mais on reste sur notre faim dans cette information : ils ont vendu. Mais qu'ont-ils acheté avec le disponible ? Des actions de stés d'armements ? Si oui lesquelles ? Ou ont-ils transformé ça en liquidités ? et lesquelles ? des dollards ?? 
Sur quelles valeurs ont-ils porté leur "confiance dans l'avenir" ?? La spéculation, ça peut se faire dans plusieurs directions ....
La E-récession
Sans être un grand clerc de l'économie, on peut quand même dire que certains ont une chance inouie avec l'opération "je vais te tirer la barbichette durable'.
La E-économie allait subir le retour de bâtons, et quel, et voila que la récession mondiale au gré de l'actualité meurtrière vient à point pour cacher la poussière sous les meubles.
L'honneur des grands nouveaux-managers est sauf.
Ca doit sacrément mouliner dans les comptabilités en ce dernier trimestre ....... Entre les transferts de charges, les provisions et les pertes, les records vont percer les plafonds.
cale11blan.gif (35 octets)
Nouvelle de la E- Auto-formation
Voila ce que l'on peut lire sur un site.
Les modules pédagogiques de l'Université en Ligne sont gracieusement mis à disposition des étudiants en DEUG de l'Université ....... - Paris xxxxxxxx dans le cadre de leurs études. Mais l'accès à ces modules n'est pas public.
L'autorisation d'accès qui vous est octroyée (sous forme de login et mot de passe) est personnelle et nominative.
Il est donc strictement interdit :
- de permettre à un tiers d'accèder à ces modules
- de copier tout ou partie de ces modules, sur quelque support que ce soit, même pour un usage personnel (l'usage naturel de ces modules étant "en ligne" comme leur nom l'indique)

2éme exemple :

http://xxxxxxxx.u-parisxxxxxx.fr/usagers/faq.php3
"notre catalogue compte 6720 titres regroupant 363 disciplines.
"Pour l'instant, l'accès à la totalité des ressources est réservé aux étudiants inscrits dans les établissements universitaires partenaires. Vérifiez si votre université participe au réseau avant de vous inscrire pour utiliser le service.
Et pourquoi ne puis-je télécharger ce que je veux ?
L'Encyclopédie Sonore est un service institutionnel qui respecte la législation sur les droits d'auteur. Ainsi nous ne pouvons pas ouvrir au téléchargement l'ensemble des cours sans régler préalablement les problèmes de copyright.
Vous pouvez déjà télécharger les enregistrements qui ont été diffusés sur la Radio  xxxxxxxx  en Ligne xxxxxxxxxx. Ceci représente à peu près 1/5 ème de l'ensemble de la base.


En dehors du fait qu'à partir du moment où il y a accès, chacun peut "strictement" s'autoriser à copier, charger etc... "tout ou partie sur quelque support que ce soit", ce préalable est révélateur de la volonté générale et de l'ambiance autour du E-savoir.
C'est exactement la même démarche que celle des "marques" vis à vis d'internet. On veut, mais on ne veut pas.
Il arrivera bien un moment ou on comprendra mieux l'intérêt d'internet. Dici là il y aura bien un étudiant ou deux qui publieront anonymement les modules de cours. A bon entendeur .... :-)

Alors, Droit d'auteur sur le "savoir public" ?. Un étudiant doit-il verser des royalties a ses professeurs ?
Sur Internet comme, et même 'plus', qu'ailleurs ?

Techniquement il est déjà possible de faire beaucoup en matière de formation à distance.
Mais il reste toujours 3 freins, toujours du même côté. On les connait depuis des années. On tourne constamment autour sans aucune disposition :
  • le prix matériels et surtout communications. Incontournables,
  • l'accès pour tous au haut débit
  • la mise à disposition des savoirs, et non l'accès aux savoirs.(à l'image des éditeurs des livres scolaires qui travaillent en boucle sur les droits d'auteurs, et qui 'mine de rien' sont en pointe sur le 'cartable électronique'. Alors que d'autres pourraient au moins exister, la filière fait, et sans doute fera, qu'ils resteront les seuls, où avec quelques présences affectives de caution, se partageant les miettes du gâteau d'intérêt général. C'est par eux sans doute que passent les droits d'auteur. Et le support des heureux bénéficiaires prolixes de copies.
    Internet va peut être mettre en évidence ce qui est devenu une main mise sur le savoir "public" et l'instruction gratuite qui est en réalité payante. Il est grand temps d'une remise en ordre, un retour aux principes de base.
    Plutot que de les subventionner indirectement avec des "primes de rentrée".
Internet va modifier de grands nombres de pratiques, de procédures, de positionnements, de moyens, de volontés, et plus généralement de pouvoir.
Les formations et plus globalement même l'éducation, font partie de ces secteurs qui vont connaître de profonds bouleversements.
Et parmi ces bouleversements, l'accès aux savoirs pose problèmes.
Plus précisément le problème vient de la mise à disposition du savoir.
Faut-il mettre en ligne sur Internet, extranet, intranet ?
Faut-il limiter aux seuls élèves "du" professeur, aux étudiants inscrits à telles Universités, écoles, ? Et pas aux autres ?
De quoi alimenter les discussions.
C'est ainsi que des outils performants sont réservés, avec ou sans limitation, à des groupes ou sous groupes. Les autres peuvent sans doute s'en passer !!
On va redécouvrir que l'enseignement est (doit être)gratuit, qu'il fait parti des bases de nos sociétés et constitution. On y viendra, reviendra.
Pour l'instant et pour quelques temps encore on va subir les assaults des circuits en place (marchands et professeurs/auteurs).
Pendant des années je me suis demandé quel était l'intérêt (pensant naïvement pédagogie) de refaire (le plus souvent possible) ce qui est relativement immuable, comme par exemple l'histoire des rois fainéants, qui depuis quelques années et pour quelques années encore, n'est pas susceptible d'évoluer !.
D'une part ça fait tourner le compteur des rotatives à livres industriels scolaires, et d'autre part c'est pour la "place aux jeunes" auteurs qui piaffent aux portillons pour les droits d'auteurs. Et il doit en falloir des "requêtes" pour être l'heureux entrant dans le collectif des joyeux rédacteurs initiés appointés. Et personne n'a honte ?!
Et ça continue Mi Octobre 2001
Grande nouvelle pour un grand projet, par le consortium Canege, on peut lire :
Le public visé
Quels que soient leur implantation géographique, leur âge ou leur statut, deux types de publics ont été recensés par le consortium CANEGE, dans une dimension à la fois nationale et internationale :
  • les étudiants en formation initiale,
  • les stagiaires relevant de la formation professionnelle continue.

Ces derniers constituent la cible prioritaire du consortium, dont la démarche pédagogique relève d'un "enseignement sur mesure". Ayant généralement un niveau de formation initiale très diversifié (de bac à bac + 5), mais disposant d'une expérience professionnelle significative, ces publics expriment le plus souvent un désir de formation centré sur l'autonomie, une volonté d'apprentissage "tout au long de la vie", et apprécient particulièrement l'approche inductive.

En fait ils pensent ceux qui peuvent payer "tout au long de votre vie".
Et si vous ne pouvez pas, soyez un "étudiant en formation initiale" , sans être "cible prioritaire", ou circulez, y'a rien à voir ....  On refuse de diffuser le savoir alors que l'oin est payé pour ça, mais on veut bien aller prendre les marchés des autres.
Il faut à chaque fois se faire piéger dans les effets d'annonces pour arriver aprés moults clics et pertes de temps à se rendre compte que "c'est réservé".
Il faudra indiquer dés la page de garde "réservé aux étudiants inscrits, non redoublant, à jour du paiement à l'éducation laïque, pour tous et gratuite", et à tous ceux qui peuvent payer et si possible sponsoriser, donner et auprés desquels nous rendrons la pareille avec un enseignement maison, citant les sources, les débouchés de ces chers membres bienfaiteurs ....
Un autre site (qui fait parti du grand projet objet de la grande annonce)
Une licence d'utilisation est accordée à l'établissement moyennant une contribution.
C'est ce que l'on appelle la saine émulation et la collaboration entre les universitées. C'est ce qui j'appelle un 'projet en échecs'.

Mieux en mieux, une autre université

Publics visés
Les formations concernent essentiellement :
- des stagiaires de formation continue exerçant les fonctions de magistrats, fonctionnaires des instances internationales, nationales ou locales, acteurs des politiques publiques et responsables de collectivités et d'organisations, professionnels exerçant des activités en relation directe avec la personne humaine, et enseignants,
et sont également ouvertes à :
- des étudiants de formation initiale

Le site "citoyen" est accessible à tout public
Ca a au moins le mérite de faire la différence entre ce qui est citoyen et ce qui ne l'est pas. Par exemple n'est pas citoyenne la formation des étudiants.
Ceci dit, cherchez, dans les menus ce "site citoyen"... et perdez votre temps....
Plus encore, il s'agit d'utiliser les"techniques révolutionnaires". On vous propose même de vous former et de devenir soit moderne, soit révolutionnaire,  mais pour l'inscription, il faut venir sur place, a Nantes, et bien préparer ses photocopies pour les remettre a partir de 8 heures, certains jours et pas d'autres, et d'autres jours encore suivant les matières et niveaux ... ??!! La plume d'oie et les lustrines sont   encore bien présentes ...

Pire encore, le "campus électronique" : le CNED
Comment commander un dossier d'information et d'inscription* ? La démarche en 3 étapes :
(*) : Ce dossier est gratuit et sans engagement de votre part.

Et dire que cela laisse penser que certains ont du vouloir faire payer le dossier d'inscription !!
Mais le reste, les cours ne sont pas gratuits. Faire référence au gratuit, ça attire du monde a du dire le prof de marketing/communication/commercial/vente à la sauvette.
Et d'ailleurs dans les modes d'emploi on vous dit bien que vous étes "client". (nota : le CNED est un établissement, un service PUBLIC !! ).
Un exemple : aprés quelques clics, car bien évidemment toutes les formations sont saucissonnées de façon à ratisser large, la formation comptabilité (en réalités un module parmi quelques dizaines sans doute) :
A1  2020.00 F / 307.95   Euros
B    7290.00 F / 1111.35   Euros
Tarifs applicables jusqu'au 31/12/2001
Les prestations délivrées par le CNED s'inscrivent dans des cadres législatifs et réglementaires différents. Leur tarif peut varier selon votre situation et le mode de financement de votre formation.
Votre formation est financée en totalité ou partiellement par votre employeur ou par un organisme financeur, dans le cadre des dispositions prévues au livre IX du code du travail

Tarif B

Vous vous inscrivez au titre de la formation professionnelle continue. Vos frais de formation (inscription, salaires, déplacement,…) sont pris en charge partiellement ou totalement par votre employeur ou par un organisme financeur.
Une remise de 40 % sur le tarif B est accordée aux demandeurs d'emploi relevant d'une mesure spécifique (PAP, SIFE) et aux inscrits relevant de certaines catégories de mesures d'aide à l'emploi (CES/CEC, RMI).
NB : ce tarif, une fois la remise déduite, ne peut être inférieur au tarif A1.
Au titre des formations dispensées dans ce cadre, le CNED intervient en tant qu'organisme public de formation professionnelle continue. Aux cours et services dispensés s'ajoutent des prestations spécifiques : convention de formation professionnelle, dispositif d'accompagnement et de suivi d'assiduité, remise d'attestations d'assiduité et de fin de formation.Le montant facturé sera pondéré en fonction de l'assiduité réelle constatée. La facturation sera réalisée en deux temps : une première facture de 65% payable au moment de l'inscription et une deuxième facture, en fin de formation, calculée en fonction de l'assiduité.
Vous financez vous-même votre formation et vous avez :
  •  soit plus de 28 ans ;
  •  soit de 16 à 28 ans et votre scolarité a subi une interruption supérieure à 12 mois*
    * toutefois, les personnes dont l'interruption de scolarité était indépendante de leur volonté (raison médicale, service national) ou directement liée à leur parcours de formation (stage à l'étranger) sont considérées - sur présentation de justificatif - comme n'ayant pas interrompu leur scolarité (voir cadre suivant).

Tarif  A1

Le CNED intervient en tant qu'établissement public d'enseignement. Le tarif A1 appliqué prend en compte la subvention allouée par le ministère de l'Éducation nationale.Dans ce cas, les prestations dispensées par le CNED ne peuvent donner lieu à la remise d'attestations d'assiduité.
Vous avez :
soit moins de 16 ans au 1er septembre 2001
(moins de 20 ans pour les personnes handicapés),  soit de 16 à 28 ans et vous pouvez justifier que votre scolarité n'a subi aucune interruption supérieure à 12 mois (sauf exception justifiée : raison médicale, service national, stage à l'étranger).
  • Si vous vous inscrivez à une formation complète ou par épreuve, de l'élémentaire au baccalauréat, prise en compte dans le cadre de votre scolarité.

tarif A2

  • Si vous vous inscrivez à la formule "complément d'enseignement*" du CNED, de l'élémentaire au baccalauréat.
    * enseignement réservé aux élèves qui souhaitent étudier certaines matières auxquelles ils ne peuvent avoir accès dans leur établissement, cet enseignement étant pris en compte dans le cadre de leur scolarité suivie en présence dans un établissement scolaire.

tarif A2

  • Si vous vous inscrivez à une formation post-baccalauréat, à une préparation à un concours, à une formation libre, à une formation professionnelle ou à une formation prise à titre d'appoint à un enseignement scolaire.

tarif A1

Le CNED intervient en tant qu'établissement public d'enseignement. Les tarifs A1 et A2 appliqués prennent en compte la subvention allouée par le ministère de l'Éducation nationale.
NB : Les formations prises en appoint à un enseignement scolaire dispensé par le CNED ou par tout autre établissement d'enseignement ne peuvent bénéficier d'un tarif subventionné A2

Sur le plan pratique, vous pouvez déduire que le tarif A2 est celui avec remise de 40%. Mais ça n'est pas sûr.
Pour l'inscription, l'adresse électronique n'est pas un champ obligatoire !! c'est dire là encore le haut degré de multimédia qui doit exister.
Heureusement que la subvention est incluse. Sinon ca couterait combien ??
Au total, lorsque l'on est en recherche de formation, rien n'est facilité.

Les liens entrants
Le courrier de l'INRIA : qui mériterait un ergonomie différente. Pas facile de se retrouver dans cette jungle de contenus (ce qui est une qualité).
Et toujours sur l'INRIA un lien vers les "dessins". L'Album de l'INRIA
Vache-Folle.com Fievre-Aphteuse.com Rayonnements-non ionisants
INRA vache folle Virus-Ebola.com Syndrome-des-Balkans.com
Legionellose.com
Vulgarisation scientifique Ecrite et orale Petit guide ( trop modeste)   @ par Futur simple.
En fait le lien existait déjà dans "?" informations sur le site du Manageap. Mais compte tenu du fait que tout un chacun se moque éperdument de ces informations et que le sujet est important et bien abordé, le lien fait parti des liens E-formation.
Idem pour le Centre de vulgarisation de la connaissance, le cvc @ : pour explications sur le cursus. Quelques cours en ligne, de différents niveaux seraient bien venus et donneraient un autre dimension au site.
ABU l'Association des Bibliophiles Universels :  L'accès libre au texte intégral d'oeuvres du domaine public francophone sur Internet.
cale1010.gif (55 octets)

Le Manageap

La Lettre du Manageap
cale11bleu.gif (41 octets)Octobre 2001