Le Management Appliqué
L'euro Manageap | Lettre | Actus | Liens  | Fables |
       
La Lettre du Manageap -   1  -
Inscription
*
Abonnement
Marketing du conférencier communicant : bidouille du nouveau et intelligent "Docteur es....
Un titre prévaut, vaut pour toutes les intelligences.
Fort d'un titre il est permis de dire tout et son contraire au gré des invitations à colloquer, facture réglée à l'avance à l'appui.
Ce qui fonctionne aujourd'hui, c'est la création, l'innovation, le futur, l'évolution, la gestion des connaissances, le matériel immatériel, l'e-learning, la valeur, les "nouveaux défis", pour résoudre les "paradigmes" :(il vous faut en toutes choses répondre ou résoudre les paradigmes), et ne pas occulter "l'intelligence' à laquelle vous pouvez adjoindre les qualificatifs et vocables qui viendront à l'inspiration du moment; il suffit que ça sonne bien à l'oreille.
Comme par exemple "l'intelligence claviétale". C'est quoi ? C'est nouveau bien sur, c'est l'intelligence de mon clavier. On peux en tartiner des pages sur le pouce et démontrer combien son plastique est devenu intelligent, accessible, souple, tendre, mais aussi comme il peut devenir féroce, implacable, tueur sous le doigt sanguinaire de l'entreprise globale, totale, mondiale, ou celui du crypteur qui est forcément malintentionné ... Brrr quelquefois, l'intelligence claviétale me fait peur...

Plusieurs titres, c'est mieux. Comment faire ?
  -   Prendre un organisme quelconque (asso, SA, sarl, centre de quelque chose .... tout est bon, et si possible, mais pas obligatoire, une "société d'éditions"),
  -   faire quelques publications sur un sujet "in", et vous voila journaliste;
  -   créer au sein de cet organisme un "observatoire" de quelque chose, et vous pouvez devenir "membre de l'observatoire de quelque chose".
  -   Vous pouvez créer une "cellule" au sein de ce que vous voulez, y compris de l'observatoire, et même au sein de rien du tout. Et vous voila Président de l'un, directeur de l'autre et membre du tout.
  -   N'omettez pas les notions de "Française-Français", nationale, Internationale, Européenne. Histoire de tenir le créneau avant que d'autres ne vous doublent.
  -   Et à la fin ou au début d'ailleurs, vous créez le "the club". Et si vous ne voulez pas être découvert, ce sera un club uni-membre confidentiel. Trés confidentiel, mais avec pignon sur rue, puisque bien évidemment il aura son 'site internet'.
  -  sauf sur Internet, car vous pouvez faire un accés payant à vos prodcutions, ou renvoyer vers "le" livre, pas gratuit évidemment.

Avec ces simples dispositions, qui ont quelquefois du sens (ce que vous n'étes pas obligé d'avoir, mais ce sur quoi vous vous appuierez), vous pouvez être une bonne vingtaine de choses qui vont du sociologue philosophe au journaliste scientifique, en passant par le physicien poète comique et l'astronome quantique.
Dés lors vous serez en mesure d'assister, que dis-je de participer, de communiquer à des conférences avec les conférenceurs, à des séminaires et leurs séminaristes, à des colloques et leurs colloquistes, à  des conventions et leurs conventeurs, des petits déjeuners et leurs déjonctabolotistes, à des tables rondes (que je me demande encore quand et qui va nous inventer la carrée), ferez des guides, des livres blans, serez présents aux salons, congrés, expos, journées de ..., ferez des tours de ... dans des trains, des bus.... De quoi avoir un emploi du temps bien chargé sur plusieurs décennies.

Pourquoi tout ça : une simple question de côte bien sûr : vous invitez à venir "débattre" coûtera plus cher. Et avec un minimum de gestion du temps, vous pouvez passer de gentils week end avec madame dans des lieux chaque fois différents.
Et si vous vous y prenez encore mieux, vous pouvez "réserver" d'une année sur l'autre, vous faire désirer, et être embarqué, avec Madame, dans des croisières que les gentils membres payants se feront non seulement un plaisir, mais un honneur de vous offrir gracieusement ... en sus de la facture bien sur.....
J'ai repéré une personne qui avait près de dix titres différents. Son champ d'interventions étaient quasi infini. Et j'ai eu l'occasion, que dis-je l'insigne chance d'entendre pendant plus d'une heure son discours à ne rien dire. Heureusement que c'était gratuit !!! Enfin, c'est l'organisation qui paye et qui ne fait pas payer les spectateurs, de crainte de se retrouver entre organisateurs. Pas facile de mobiliser par ces temps.
Ha, n'oubliez jamais, dans vos interventions de citer le nom de quelques amis/collégues colloqueurs, avec leurs titres. Et n'hésitez pas à en rajouter, à faire de l'épaisseur. Au plus vous l'exposez comme étant le génie du moment, au plus vous apparaitrez vous-même "savant". Et chacun se sentira grandi d'avoir entendu, es qualité de privilégié, la parole venant d'en haut.
Eux faisant la même chose, évidemment.
Jusqu'au jour où vous passerez à la TV, entrant ainsi dans le club des "je-passe-à-la-télé"... .. alors là ....
Le libéralisme façon et modèle mondiaux dont (semble-t-il OMC)
Le libéralisme, la loi des marchés, les conditions de concurrence  saines et loyales, la transparence de la gouvernance, selon le modèle mondial  :
  -   plus de 23 milliards de dollars d' aides directes d'urgence à l'agriculture en 2000 (quatre fois plus que ce qui était programmé dans la loi agricole de 1996).
  -   écarts de productivité du travail : de 1 à 1 000 entre le fermier des plaines céréalières du Middle West US et le paysan qui travaille à la bêche en plein cour du Sahel. Et avec les OGM, on ne recherche sûrement pas à améliorer le score ?!
  -   Le prix mondial du lait et des produits laitiers est déterminé par le coût de production en Nouvelle-Zélande. La part de ce pays dans la production mondiale de lait a été  de 1,63 % de 1985 à 1998.
  -   Le prix mondial du blé  est fixé sur celui des Etats-Unis, dont la production a représenté  5,84 % de la production mondiale entre 1985 et 1998.
  -   Mike Moore (directeur de l'OMC) : le riz ( nommé "doré") génétiquement modifié va nourrir ceux qui meurent de faim en les préservant de bien des maladies grâce à sa nouvelle richesse en vitamine A.
Pour régler les problèmes de carence vitaminique il faudrait que les sous alimentés mangent 3 kg de riz sec chaque jour, ( la ration normale ne dépasse pas 100 grammes !).
  -   La malnutrition  affecte près d'un tiers de l'humanité L'OCDE : rapport  "Du bien-être des nations" : le maintien et l'amélioration des services publics (santé, enseignement) est un facteur-clé permettant de comprendre la réussite économique des nations. (ce qui est peu libéral !!)
Communication, Hourtin, Universités d'été
Le rendez-vous incontournable depuis, au moins l'appel de 1997. Une grande idée, née d'un esprit certainement novateur, il y a 20 ans. Et à regarder -ce qui existe sur le site et internet- ça fonctionne bien, y compris sans doute au plan économique.
Le rendez-vous incontournable des communicants et même de la jet-set de la communication.
Etre ou ne pas être à Hourtin.
En 1998, je découvre que chaque jour, il y a un direct Hourtin. J'y passe du temps. C'est intéressant, même si les invités sont invités à chaque occasion à faire des "partenariats". Je suis méfiant, par expériences des partenariats, notamment de notoriété.
Mais bon, de toute façon, il n'y a pas le choix. Avec le chat, on peut questionner les intervenants. Et j'y suis invité, ce qui n'est pas signe de qualité, car j'étais le plus souvent seul, à poser des questions. Ce que je fais de temps en temps pour faire plaisir.
Je "discute" avec le responsable informatique pour lui faire part de mes observations de pauvre RTC. Un stagiaire. Sur cette net-TV dont le créneau est la citoyenneté, ils savent choisir leurs stagiaires. Le site est propre, tout, ou à peu prés fonctionne.
En 1999, bis répétita. Mais là presque plus rien. Tout semble à l'abandon..
En 2000, ter répétita. Rien sur Hourtin. On peut se connecter. Mais manque de chance, les stagiaires étant à la page, il vous faut charger la nouvelle version du plug in au moment que vous avez choisi pour écouter l'intervenant. Que vous ratez bien évidemment après avoir rechargé et relancé l'ordi pour que ca fonctionne.  Le site donne encore des "actualités" de l'année dernière, façon prochain direct "mars 2000". Un oubli :-)
Les visites ne doivent pas être très nombreuses. D'ailleurs rien ne semble être fait pour ça. A croire que le site existe pour exister et que tout se passe "ailleurs" que sur internet. Ce qui pour une netTV peut sembler étonnant. Mais qui l'est moins sous d'autres jours.
Cette année 2001, après avoir vu le site du Crépac, organisateur de Hourtin, pris connaissance des "manifestations", je vois que des directs sont prévus grâce toujours à la même netTV. Je remarque qu'au plus ca va, au plus les sujets des manifestations sont nombreux. Ca ratisse large.
Je recherche ailleurs, des fois qu'une autre netTV ait eu la bonne idée d'offrir des directs. Mais non, grands et petits n'offrent rien. Le néant.
Quand au "direct" proposé par la netTV historique, ses directs n'en sont pas. Aux heures dites, vous pouvez toujours vous connecter. Y'a rien à voir. Et il y a toujours le prochain direct pour "mars 2000".

Curieuse communication non communicante....
Peut être lorsqu'il y aura possibilité de faire un péage ??
Sur ce plan, je ne comprends pas bien la différence de coût d'inscription/participation qui passe de 3.000 F (env) à 5.000 F lorsqu'il s'agit de "formation continue".
Maj : 4 jours plus tard : 03/09/01
A peine terminée l'université, avec la fin des congés, et sans doute la fin d'un "stage", voila notre netTV qui présente une nouvelle interface (page de garde), avec une page spéciale Hourtin, avec le programme des "directs", et leurs vidéos . on apprend même que les directs étaient retransmis sur "libération-TV" !!!. L'histoire et les recettes se renouvellent.
Mais là changement : le prochain direct c'est le 6 septembre. On peut penser qu'il s'agit de 2001.
Erraré : le 10 septembre , la page de garde annonce toujours le "prochain direct pour le jeudi 9 mars". Pas facile à suivre à suivre l'actualité.
Internet La rentrée Septembre 2001
La rentrée va être riche de "nouveautés". Plus particulièrement des mises à jour, des nouvelles interfaces et des avancées dans les contenus.
Nombreux sont ceux qui ont travaillés sur leurs sites cet été.
Et ca va donner un nouvel élan aux contenus.
Parmi ces travailleurs estivaux, il y a de nombreux "anciens" d'internet (pas tous), ceux qui se sont mis en état d'hibernation quand les marketeurs ont tenus le haut du pavé et qui tiennent maintenant le "bas du fossé".
L'intelligence revient. Et ca va continuer et sans doute même s'amplifier.
Certaines (peu nombreuses) universités ont fait une révolution culturelle (enfin, disons un début); On -sans doute quelques décideurs- s'est rendu compte qu'internet n'est pas synonyme de console de jeux et que ça a une certaine utilité. Et surtout que d'autres ont pris le train et risquent fort de dévier une partie des ressources.
Du coup on commence à organiser les sites, les serveurs. Un travail sans doute colossal, tellement la pagaille doit régner dans les rajouts cumulés des étudiants qui ne sont plus dans le circuit. Et 4 ou 5 années d'interventions estudiantes, ca doit faire du volume.
Dommage, les copieurs sont déjà en phase. Quantités de "nouveaux" rejoignent des anciens copieurs. Et pas seulement des "petits". Ils sont de tous bord. Depuis les fournisseurs de contenus jusqu'au journal internet ou kiosque. Les défauts restent les défauts. Il suffira de tenter de les "distinguer" des autres et de les sortir des bookmark.
Sur un autre plan.
Le géant AOL va licencier 1200 personnes, soit 7% des effectifs, en sus des 2.400 licenciements depuis le début de l'année.
L'effectif actuel de AOL est de env. 17.000 personnes.
Ils resteront 16.000.
Ils étaient 20.000 en début d'année.
Ils auront donc licencié 15% de leurs effectifs depuis le début de l'année. Et l'année n'est pas finie.
C'est important 16.000 personnes. Mais ça n'a rien de "géant".
Dans le même temps, AOL fait un accord avec Amazon. Pour 100 M$. Et au second trimestre Amazon à amélioré ses scores sur la même période de l'année derniere: 168M$ contre 340 l'année dernière.Des riens !!
Pour les chiffres annuels ... ça, ça doit faire dans le "géant" !!
Mais si voulez vendre du "amazon' vous recevrez 15% de vos ventes. Suivant la formule : 'ça n'est pas parce que ça ne marche pas, qu'il ne faut pas essayer" !!

Ca me rappelle le bon temps où un entrepreneur avait décroché un gros marché de construction de villas (du nom du Ministre de la construction d'alors), et qui m'expliquait qu'il perdait "un peu" d'argent par villa, mais qu'il se rattrapait sur la quantité. !!! En réalité, bien évidemment il était sous-traitant d'un "grand groupe. Et il s'est épuisé pendant plusieurs années pour se remonter. Sans y parvenir.

Les  "rentrées" précédentes.
Et pendant ce temps là .... Les OGM et l'Europe qui entend, comprend et offre le choix ...
Au sujet des OGM, l'Europe fournit gracieusement les textes que l'on ne se lasse pas de lire et de relire. Un exemple, du commissaire chargé de la Santé et de la protection des consommateurs. Lord David Byrne. Vous voudrez bien garder un minimum de sérieux lors de la lecture de son écrit qui restera dans les archives du patrimoine mondial : extrait, juste le début... voir...
La pénurie de main d'oeuvre
Dont il est question ici .....
Un restaurateur de bord de plage, après avoir traversé les affres de la pénurie de main d'oeuvre qualifiée, avec, entre autres, les demandes de paiement au noir (il parait que ce sont les salariés qui l'imposent aux employeurs !! Ce sont eux qui le disent ...), malgré ses offres d'emploi durable, avec des conditions plus que satisfaisantes, a résolu son problème grâce à une "association", qui devant ce grand succès va amplifier la procédure l'année prochaine ..; et peut-être même cette année dans les stations de sport d'hiver.
Sa solution, il a recruté, grâce à l'association, 2 jeunes filles. Pas de France, pas d'Europe. Des pays de l'Est. Et sous quelles conditions : nourries et logées -l'histoire ne dit pas où-. Mais que l'on se rassure elles sont payées. 1.000 F de "primes". L'histoire ne parle pas des horaires et des conditions de "travail", de l'objet de l'association, savoir si elle se rémunère, comment et pour quelles 'prestations'.
Et le tout  fait l'objet de reportage à la télé, histoire de montrer que "face à la pénurie de main doeuvre qualifiée", il existe des solutions !!
A ce tarif j'en connais d'autres ... de solutions.
Mais des réseaux libanais ou de pays "de l'est" les connaissent déjà.
E-learnin, E-formation, E-auto-formation
Les liens vers des sites utiles
Et parmi eux des sites "remarquables". Et pour certains d'entre eux, à plus d'un titre.
Les  remarquables E-formation
Service Public @
Une évolution rapide. Avec le fond et la forme. Tout vers tout. Vers les sites de France diplomatie, la base "culture", le MINEFI...
Le site n'est pas un site de formation; sauf en ce qu'il permet d'accéder à une quantité phénoménales d'informations sur la E-formation.
Apprendre à apprendre de Aquier @
Un cours complet avec l'intérêt de la vidéo ... pour tous.
Apprendre à enseigner  Ciffali @
Un cours complet 'dimension relationnelle et affectives des métiers de l'humain', qui vaut pour tout un chacun
le chinois.com @
Apprendre le Chinois. Un travail important et réussi tant dans le fond que dans la forme (même si c'est un peu touffu).
Porte des Lettres @
Vers les lettres, la littérature, le Français, la philosophie, toutes les ressources.
canalU @
Ce qu'il faut faire en matière de E-formation (avec des améliorations d'accessibilité, de mises en ligne en nombre et des supports écrits). Le contenu vaut que l'on patiente dans les bidouilles inutiles.
CNAM @
Un cours complet de comptabilité, avec pédagogie et cursus. En avant pour du volume ...
Netead de la CNAM @
D'autres cursus, payants (comme tout étudiant ... tout gratuit viendra ?)
cale1010.gif (55 octets)

Le Manageap

La Lettre du Manageap
cale11bleu.gif (41 octets)Septembre 2001