Le Management
L'euro Manageap
Le contrôle
Le « contrôle » était contre-rôle : il s'agissait de vérifier la correspondance des inscriptions portées sur une liste avec celles du "rôle".
essai
examen
épreuve
inspection
pointage
vérification
critique
check
test
analyse
audit
confirmation
confrontation
examen
inspection
recoupement
controlling
examination
surveillance
test
adéquation
inspection
maîtrise
pointage
supervision
follow-up
Vérification de la conformité, l'exactitude, la validité, d'un produit, d'un état, d'un acte, d'une pièce, d'un bien, d'un service, d'un travail accompli, des réalisations, des qualités, aux prévisions, aux qualités prévues, requises, à des spécifications préétablies, des lignes de conduite ou des clauses contractuelles
Base de la confiance
Le contrôle est la base des relations dans l'entreprise.
Il devrait l'être pour
-  le CRM (consumers relationship management)
- l'ARM (actionnaires relationship management)
- l'ERM (environnement relationship management)
- et tous les autres xRM  ...      :-)
Le contôle fait partie intégrante du Knowledge management, du Benchmarking, de leurs diagnostics et prolongements.
aaie.gif (222 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)

aaie.gif (996 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (996 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (222 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (996 octets)
aaieb.gif (204 octets)
Les buts du contrôle

Contrairement à ce que l'on en pense généralement, le contrôle est un élément de motivation et non pas de démotivation.

Le Contrôle confirme la confiance ©

Le contrôle montre et/ou démontre : la nature, la détermination,  l'honnêteté
cale0404.gif (51 octets)
du contrat, de la relation, des attentes
cale0404.gif (51 octets)
l'autorité
cale0404.gif (51 octets)
la discipline
cale0404.gif (51 octets)
l'absence de surprise du contrat
cale0404.gif (51 octets)
les engagements
Les modalités

AUTO CONTROLE

CONTROLE INTERNE

CONTROLE EXTERNE

CONTROLE EXTERIEUR

cale0404.gif (51 octets)
Définition des implications quotidiennes, dans le travail, des actes dus,  et à recevoir.
Le Suivi

Au plus prés de l'événement

APPRECIATIONS EN POSITIF ET EN NEGATIF
- des critères précis d'auto contrôle

SANCTIONS EN POSITIF ET EN NEGATIF
- du niveau de réussite du travail personnel

cale0404.gif (51 octets)

Périodiquement

APPRECIATIONS EN POSITIF ET EN NEGATIF
- du travail en cours En "Exploitation" et en "bilan"

SANCTIONS EN POSITIF ET EN NEGATIF
- de la perception globale de la personne.

Proscrire

L'excès de contrôle :

multiplication des vérifications, des explications, qui engendrent le doute, des mesures de prévention, de protections

cale0404.gif (51 octets)

L'absence de contrôle

qui engendre des hypothèques et des incertitudes. Et aboutit à la perte de repères et à la défiance.

cale0404.gif (51 octets)

L'excès et l'absence de contrôle

créent un climat d'insécurité, et aboutissent à une perte ou manque de confiance: auto confiance, confiance interne, et confiance dans l'environnement.

Mes avis sur le contrôle
La responsabilisation, sa délégation, comme celle du pouvoir, peuvent se faire à tous les niveaux : Il s'agit, à chaque fois d'adapter le responsabilité à la capacité.
Elle est réussie lorsque le contrôle est offert.
C'est l'auto contrôle qui prime.
Pour appliquer un bon (un vrai) auto-contrôle, il faut qu'il soit compris (comme utile, avec un but), et qu'il puisse être suivi de rectification (auto rectification).
Il suffit de réduire le contrôle, ses modalités à quelques éléments qui ressortent comme étant l'essentiel, du poste ou de la fonction.
Le reste, le détail, se retrouve ailleurs, au travers de nombreux indicateurs.
La prime à l'auto contrôle (qui se prépare, fait l'objet de formation, informations ..) est l'élément essentiel de l'expression de la motivation.
C'est par l'auto contrôle que l'entreprise mesure l'état de son intelligence individuelle et collective. En pyramide.
Et sans manikeisme, et notamment, sans se livrer à une délégation montante.
Fléau de la plupart des entreprises, la délégation montante est le plus souvent organisée par la hiérarchie pour asseoir un pouvoir, tout en donnant l'illusion de la décision personnelle et décentralisée.
On donne le pouvoir de dire non, mais on centralise la décision pour dire oui.
Ce qui concerne la quasi totalité des administrations, des entreprises "sociales", et les 3/4 des entreprises du secteur concurrentiel...
Il y a encore de la marge pour les évolutions et les "mutations".

Le Manageap

Tout est simple. Rien n'est facile.
La différence  ?.....le savoir