Les Liens du Management
L'euro Manageap
Les Liens E-Learning  E-Formations   E-Auto-formations
Les cours gratuits
Nous nous concentrons sur le E-auto-learning gratuit ... en surligné ceux qui font ou sont "plus".

Vous avez un site : indiquez les cours gratuits en rapport avec son objet :  in french please, avec un contenant (accessibilité, navigabilité, mail), et un contenu minimum.

Le plan Européen d'actions E-learning

L'anneau des sites éducatifs à but non lucratif
touchepas.gif (5671 octets)
Et qui en ont 'marre' de se voir copiés par les marchands du temple.
Explications : "certains" marchands pillent les travaux gratuitement mis à disposition, et les revendent carrément sur Internet ou ailleurs, ou encore les utilisent comme "appât gratuit",  sur Internet ou sur des CD "offerts" avec un magazine...
aaie.gif (222 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)

aaie.gif (996 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (996 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (222 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (996 octets)
aaieb.gif (204 octets)
cale11blan.gif (35 octets)
Observations
Pas facile de trouver des sites qui proposent des cours.
Il en existe de nombreux. Pour la plupart bien antérieurs à aujourd'hui.

Les moteurs de recherche
renvoient vers des quantités de sites.
Mais ils sont loin d'être à jour, et de nombreux sites "actuels" passent à la trappe de l'ignorance par le non référencement.
Le positionnement payant (il faut bien vivre) inclu dans les résultats des recherches n'est pas forcément le plus pertinent. Il faut s'aventurer dans une recherche de recherche.

Des portails
proposent des cours; encore faut-il se retrouver dans le maquis proposé, ce qui ramène aux inconvénients et aux heures de surf inutiles.
Quelquefois même les commentaires sont élogieux, dans des proportions qui ne se vérifient pas à la visite.

La plupart n'ont pas de réels contenus pédagogiques
Tout au plus des informations plus ou moins complètes. Inexploitables, si ce n'est avec difficultés.

On arrive à  trouver des cours, mais les sites datent de 96-97...
années de grandes mises en lignes sur Internet .
Et depuis, les sites sont à l'abandon
Apparemment cela est du au fait que de nombreux sites ont été réalisés par des étudiants, et que depuis ils ont fait leur chemin, sans que quelqu'un n'assure la relève du site web et des pages que plus personne ne semble connaître..

Ce qui est vrai pour les sites, l'est également pour les liens, les adresses de mail.

D'autres ont été faits par des pionniers qui se sont découragés face au peu de fréquentations, d'autres par des personnes qui ont changés de centre d'intérêt.

D'autres sites rajoutent, rajoutent encore, mais sans mettre à jour l'existant. Le désintérêt du rédacteur provoque le désintérêt de l'internaute, et donc le désintérêt pour le site, ce qui diminue la fréquentation et vient donc alimenter le désintérêt de l'auteur. La boucle est bouclée.

Les rajouts se font aussi sur les sites universitaires. Les départements sont liaisonnés au fur et à mesure. Et rapidement le site devient une grande pagaille dans laquelle il est impossible de se retrouver. Les sites Universitaires sont les rois du logos énormes en page d'accueil. Ce qui est moindre mal lorsque l'on ne doit pas cliquer en plus sur le bouton "entrer": supprimez les clics inutiles : allez à l'essentiel.

De grandes quantités de pages sont "isolées", pas de retour, pas de suite... et il faut bidouiller les adresses pour remonter dans l'arborescence.

Quant à trouver les adresses des mails, c'est souvent la recherche de l'impossible.

Les rôles administrateur, webmestre, auteur ou responsable de contenu, etc .... tout ça est passé à la trappe. Ce qui ramène les sites au rang de friches.

Il y a aussi parmi les sites "impasses", ceux qui proposent des contenus, cours obsolètes, ou encore, nombreux fait de bric et de broque. Et ce ne sont pas pas seulement des sites "perso"; il y a aussi des sites "institutionnels. On sent que certains se sont 'emparés' d'internet à une époque antérieure, et qu'ils conservent seul le pouvoir de faire .... mal, et pire encore car ils s'adressent à des étudiants ou des élèves.

Reste après avoir passé ces obstacles, à juger du contenu, de sa présentation de l'ergonomie proposée et de celle qui s'applique. Ce qui est très différent.

La différence entre ligne RTC et autres liaisons rapides n'a pas atteint les acteurs Internet.

Et l'on voit très bien que certains veulent compenser le manque de contenu par des effets de toutes sortes, qui ne présentent aucun intérêt, même en 1er accès, et encore moins pour les suivants lorsque le site a un contenu riche. Ce qui reste rare, contrairement à l'idée que l'on pourrait se faire d'internet.

Mais les effets inutiles, les animations, flash et autres, les scripts bloquants, touchent aussi des quantités de sites qui ne recherchent pas forcément l'inutilité.

Les contenus cachés : un site comporte des pages intéressantes, qui ne sont pas liaisonnées, et auxquelles l'on n'a accès que grâce aux références d'un moteur de recherche. C'est peut être voulu, pour réserver l'accés à certains et pas à d'autres. Autant faire un intranet.

Cette réservation d'accés se rencontre souvent. Soit il faut s'inscrire sur le site pour "voir". Soit il faut être inscrit à la fac, l'université ... soit il faut payer, et pas toujours après avoir été prévenu autrement qu'à la fin d'une procédure d'inscription.

Pour ce qui concerne les contenus, une difficulté, qui s'accompagne de clics inutiles, vient des menus et des intitulés "originaux" qui nous font déjà rentrer dans le jargon du lieu ou de la chose.
Peut être faudrait-il réserver le jargon local pour l'intranet ou l'extranet, et se discipliner avec les "standards" pour Internet.

Certains n'offrent qu'une partie de cours gratuits, mais rares sont ceux qui l'annoncent dés le départ.
Si bien que vous surfez sur le site, et que ça n'est qu'au dernier moment que vous trouvez l'information, en fait accompli. Quelquefois même après avoir donné un ensemble de renseignements.

Des malins offrent des quantités de cours gratuits, avec force animations, et avec un contenu en dessous du B-A BA:
par exemple pour vous apprendre à créer un nouveau document sous word, on vous fait 6 diapos pour arriver in fine à apprendre à cliquer sur "nouveau" ou sur l'icone nouveau de barre de word; Fin du module !!.  
Après c'est payant.
C'est le genre de fantaisies qui sont contraires à l'esprit internet (au moins).  Après on retient le nom du site pour ne plus y retourner.

Il y a aussi, même dans des sites "officiels" une pratique détestable : tout est fait pour amener à des "fiches" qui ne sont ni plus ni moins que des livrets payants.
Et pour des contenus invisibles. "l'officiel' faisant office de garant du contenu. On peut prendre les paris, dans quelques cas, que les contenus sont loin d'être à la hauteur. Et d'ailleurs comment connaître le niveau visé ?

Tout cela est non seulement détestable, mais d'une trés mauvaise appréciation marketing.
L'internaute se laisse moins aisément "couillionner", abuser, et il n'y a pas le phrasé des vendeurs pour troubler les acheteurs timides. Ils zappent et ne reviennent plus.
C'est aussi un rôle de 'régulation" d'internet. Enfin, ça devrait ..

Et l'on ne parle pas de ceux qui offrent des cours, des logiciels, mais uniquement en anglais.
Il faudrait leur proposer d'aller chercher leurs financements chez les Anglophones.
Notamment certains 'instituts' prestigieux. Vouloir conquérir les anglophones ?. Peut-être !.
Encore faudrait-il s'assurer, montrer et prouver que l'on est capable chez soi.
Et ne pas s'étonner si, en retour du mépris snobinard, 'personne' ne connaît en France.
Comme si cela devait aller de soi.
C'est aussi s'offrir volontairement à la puissance de la copie, avant même que d'avoir acquis une assise.

Les Remarquables
Et dans ce grand bazar qu'est Internet on trouve des perles.
Parmi ces perles de contenu ou contenant (ou les 2):
Les  remarquables E-formation
Service Public
Une évolution rapide. Avec le fond et la forme. Tout vers tout.
Vers les sites de France diplomatie, la base "culture", le MINEFI...
Apprendre à apprendre de Aquier
Un cours complet avec l'intérêt de la vidéo ... pour tous.
  -   La gestion du temps
  -   Des outils pour s'organiser
  -   Travailler en groupe
  -   La prise de notes et son exploitation
  -   S'organiser pour communiquer
Apprendre à enseigner  Ciffali
Un cours complet 'dimension relationnelle et affectives des métiers de l'humain', qui vaut pour tout un chacun

Porte des Lettres

Vers les lettres, la littérature, le Français, la philosophie, ... et les ressources.
CNAM
Un cours complet de comptabilité, avec pédagogie et cursus. En avant pour du volume ...
Netead de la CNAM
D'autres cursus, payants (comme tout étudiant ... tout gratuit viendra ?)

Derniers ajouts dans les liens E-learning ou Manageap

Gérard Villemenin : Son site "Almanach et Dictionnaire des nombres".
Pourpre.com : la couleur , du débutant à l'expert
cale11blan.gif (35 octets)
Lidéal de présentation des cours
Le contenu est essentiel.
Peut être faudrait-il faire des distinguos entre les catégories:
Tous publics: débutants, avertis, experts, les âges. Etudes : Maternelle, Ecoles, Colléges, Lycées, Etudiants. Cela pour tenir compte de la pédagogie effective, bien que l'on observe des contenus pas forcément adaptés au public auxquels ils sont destinés, même lorsqu'ils sont faits par des enseignants.
Distinguer également ce qui fait partir des programmes scolaires encours, du reste qui reste adapté mais moins d'actualité.
Ce qui permettrait aux intéressés d'aller à l'essentiel en fonction de ses besoins.
Pour les langues, par exemple, ne pas transférer, sur Internet, les manques de l'Education Nationale : commencer par l'audio ou la vidéo. C'est après que l'on étudiera avec grand intérêt les oeuvres littéraires anglo-saxonnes.
Le contenant est important.
D'abord celui du site avec le nécessaire pour "naviguer" : home/Accueil, contact/mail, cours. (il manque un standard de "tête de chapitre", pour éviter de confondre Accueil du site, Accueil des cours, index "du" cours..
Dans certains cas, le contenant est indispensable pour capter l'attention. Mais ce n'est pas la majorité des E-learneurs actuels. Prévoir les évolutions de présentation.
L'architecture du site doit être celle du cours, avec une progression.
Les choix techniques, ergonomiques: la technique doit se faire oublier : tout pour l'apprenant et pour la meilleure réception de l'enseignement. Ce qui n'inclut pas les "dernières versions" de tel plug in.
Le contenant :
  - audio, vidéo
  - tableau blanc sur lequel s'affichent les transparents supports de cours, avec synchronisation
  - les transparents  les cours en téléchargement (pas seulement en pdf: sous plusieurs formats à choisir).
Le tout à partir d'une page pour chaque cours ou partie de cours.
Sans omettre le "suite du cours", sans repasser par la case départ.
On voit très bien les sites qui ne recherchent que les clics pour argumenter lors de la vente de leur "espace" publicitaire. Ca rappelle singulièrement la "technique minitel intitulée "couillonade à pognon" : l'une des principales causes de l'échec (relatif) du minitel.
cale1010.gif (55 octets)
'Avis' aux collégiens, lycéens ..
Nombreux sont ceux qui cherchent à comprendre pourquoi ils n'assimilent pas aussi facilement que d'autres, et pensent que la "mémoire"; leur mémoire, serait mauvaise et la source de leurs difficultés à apprendre et à se "souvenir".
Il s'en suit une recherche de méthodes, de recettes miracles, qui irait jusqu'à sucer les arêtes des poissons pour y puiser les sources du phosphore.
La mémoire, est une question d'entraînement, comme le reste, comme le sport.  Et pour ce qui concerne la mémoire, il existe des actions qui sont trop souvent laissées de côté.
Pour la faire travailler, pour l'entraîner, l'exercer, il faut jouer avec la mémoire ; littéralement jouer, seul ou à plusieurs, par exemple au calcul mental.
Pour apprendre l'anglais ou d'autres langues, il faut, pour mieux l'apprendre, l'enseigner aux autres, frères et sœurs, et un truc facile : parler dans la langue à la maison, parler dans la langue que l'on veut apprendre à la maison, avec la famille, tous les jours, à chaque occasion. C'est un peu galére au début, ça paraît même un peu ridicule; mais après seulement quelques jours, ça devient un vrai jeu. Et les progrès sont "considérables". Et ça vaut quel que soit le "milieu" social. Puis qu'aussi bien, tous les milieux parlent cette langue dans leur pays ?. Alors que le premier chinois venu, même analphabète, parle le chinois, moi pas !!! étonnant non ?
Et pour commencer : laisses tomber ta console de jeux : elle ne t'apprend rien. Elle n'est faite, comme la plupart des jeux "actuels" que pour une chose : te laisser croire que tu es tout puissant, et t'isoler un peu plus chaque jour. C'est conçu pour un monde d'individualistes. Et deuxième effet : elle prend ton temps libre : celui qui fera que d'autres passeront avant toi parce que dans le même temps d'autres apprennent.
Tu crois apprendre à te battre, et en réalité tu restes ce que tu es.
Tu veux apprendre, évoluer, t'améliorer ?: va dans une salle et apprend. Entraînes toi. Et ça ne coûte pas plus cher. C'est même moins cher.
En gros, au lieu de glandouiller, sorts, entraînes-toi. Ca, ca n'est jamais du temps perdu. Et tant pis si ce que je dis n'est pas 'in'. Et ce qui vaut pour ces jeux, comme pour certains "joujoux" japonais en vogue actuellement, et pour les surfs inutiles sur Internet.

Une chose essentielle, l'un des grands secrets des études : ne doutes pas de ta capacité (celle de ton cerveau) à apprendre, à se souvenir, à comprendre et à assimiler. Il faut avoir de la considération dans ses facultés à apprendre, de la considération pour soi-même (ce qui n'est pas avoir la grosse tête, mais simplement le minimum de confiance).
Et en complément -car ça ne remplace pas-, avoir en toutes occasions, le goût de la curiosité, l'envie, la motivation pour chercher à comprendre, à savoir.
cale1010.gif (55 octets)
Le calcul Mental
Villemin.gerard M. Delord Mezaille
Enseignants-du-primaire.org freeware pour jouer :
Academium.com 
Automaths
Ac-orleans-tours Ecole :S'exercer Parcours Ecole : freeware a télécharger
Zdnet Araste  
Abracadacal
Il faut aussi savoir que pour "apprendre", il y a des techniques, et des "choses" contre lesquelles on ne peut pas grand chose : un petit exemple pris à Adminet
Et apprenez des poèmes ... par coeur !
cale1010.gif (55 octets)
 

Le Manageap

Tout est simple. Rien n'est facile.
La différence  ?.....le savoir