11 Septembre
L'euro Manageap
Pentagone : 'Avion ou pas Avion'
Je n'ai pas lu le livre : théorie selon laquelle les attentats auraient une origine 'interne'. Je ne le lirai pas, parce que je ne veux pas me faire une idée de complot au sujet de cette horreur, vécue en direct à la télé.
J'ai entendu 2 interviews de l'auteur du livre.
Avec les interventions d'experts contradicteurs, qui jouaient bien leurs rôles, puisqu'ils arrivaient à se contredire eux-mêmes entre 2 phrases et entre eux.
Et sans que l'auteur du livre, mis en cause sur tous les points, ne puisse relever les contradictions avec un meneur de débat de parti pris..
Sans chercher à savoir qui a fait quoi, complot ou pas complot, bien informé et compétent celui qui le fera, la question que l'on peut se poser est 'AVION OU PAS AVION'.
Il y a des interrogations.
Il suffit à ceux qui savent de répondre.
Par exemple :
  - l'avion aurait fait du rase motte pendant 500 km. Il ne s'agit pas de désert. Donc la population du coin, a bien du voir passer cet avion fou a moins de 200 métres de haut.
  - De la même manière, les pompiers arrivés en nombre ont bien du voir l'avion se consumer.
  - Les spécialistes de la construction aéronautiques et les quantités d'autres experts arrivés sur place, doivent avoir des arguments irréfutables. Il suffit de les montrer.

En attendant que les spécialistes faisent connaître leurs avis, il y a des questions que chacun peut se poser pour se faire son idée, à partir des photos qui se trouvent sur internet,. Parmi lesquelles :

Le Pentagone (___1___).

La façade touchée est celle qui est du coté de l'héliport. (___2___) La photo montre la zone principale des dégâts. Les dimensions du bâtiment (___3___).

Avant l'arrivèe des secours,   après l'explosion et avant effondrement :
La photo (___4___) :
on observe plusieurs zones d'incendie. De gauche à droite : La zone principale (qui s'effondrera et située au pied du poteau, puis une zone à droite , et plus loin à droite une 3éme zone.
Le feu s'est semble-t-il rapidement propagé à l'intérieur.
Remarquer en bas à gauche de la photo des voitures. Détail agrandi (___5___).

Il semble que ce sont les voitures que l'on retrouve sur cette photo( ___6___)
Sur cette photo, la zone en cours d'incendie est la zone d'impact en rez de chaussée, avant l'effondrement. C'est donc au rez-de-chaussée que ce serait produit l'impact de l'avion (?), sur une largeur de 7 fenêtres soit de 15 à 20 m.
Il semble que les armatures des poteaux soient encore présentes et tournés (défoncées) vers l'extérieur.
Le grillage de la clôture : est enfoncé. Il semble qu'une partie se trouve devant la voiture. Soit la clôture 'fait le tour des voitures; soit les voitures ont enfoncé la clôture. Faire le tour des voitures semble improbable : il n'y a, semble-t-il, pas la place pour une voiture entre la clôture et la façade du bâtiment. Dans ce cas, la clôture aurait elle était projetée par l'explosion devant les voitures.

La photo (___7___) :
il semble que de la fumée se dégage à partir de l'enceinte située à droite de la photo. Assez éloignée de la façade. Ce qui expliquerait (peut-être) la 3éme zone de feu de la photo (___4___).
On remarque aussi (ce qui n'est peut être pas en liaison) que des poteaux de cette clôture sont pliés au sol et le grillage enfoncé vers l'intérieur. (___8___)
Ce détail se retrouve sur une autre photo (après effondrement) (___9___).

Après l'arrivée des secours
L'effondrement ne s'est pas encore produit (___10___). Zone à droite de la photo agrandie :La partie qui va s'effondrer a commencé à se tasser (___11___).
Cette photo 10 montre la zone de 7 fenêtres de large qui va s'effondrer.

La photo (___12___) et un agrandissement (___13___) :
il semble que face aux projection des lances à incendie, à droite de la zone qui va s'effondrer (et qui ne l'est pas encore) apparaisse un squelette d'arbre (et un deuxième a gauche).
Si c'est le cas (?!) il est difficile de penser que l'avion ne l'ait pas arraché avant que de s'écraser.

Après l'effondrement
Photo (___14___) :
l'arbre de droite n'est pas concerné. Le décompte des fenêtres indique que la zone effondrée touche la largeur avec poteaux, de 7 fenêtres.
Photo (___15___) :
idem

Photo (___16___) :
on peut observer la zone effondrée. En comptant le nombre de fenêtres en largeur et hauteur, qui se sont effondrées, et non pas enfoncées, on vérifie que la zone d'impact est bien au rez de chaussée, et concerne 7 fenêtres (on en compte 6 effondrées non enfoncées sur 3 niveaux).
La profondeur : elle concerne la travée en façade et pas les autres travées : des dessins des médias montrent une profondeur touchant la totalité des 5 travées du bâtiment. 3 seront concernées.
La chaleur : le feu s'est propagé à une grande vitesse à l'intérieur du bâtiment central, sur les ailes, en U. Avant  l'arrivée des 1ers secours. Ce qui laisse penser qu'il y avait des matériaux particulièrement inflammables, et une absence de dispositifs de protection incendie.
On observe sur la photo, au bord de la zone d'effondrement au 1ere étage un tabouret, qui semble être en bois. Il n'a pas brûlé, malgré la chaleur, intense au point de sublimer l'avion  !!
Le feu s'est particulièrement propagé dans les couloirs (situés en façades)
Il est dit que les murs ont une épaisseur de 60 cm (pierres en parement, briques et béton (à l'intérieur). Il ne semble pas que cette épaisseur se vérifie. Les murs semblent habillés de plaques style 'placoplâtre'.

Photo (___17___)
On peut situer la position des voitures (___6___).
On remarque une zone apparemment brûlée correspondant à l'enfoncement de la clôture (___8___) et pas de trace de feu en façade correspondant au 3éme feu (___4___).
Si le feu a été provoqué par une partie de l'avion, il n'y pas eu la même température : zone à l'air libre contre zone confinée.

Aucune photo ne montre de débris de l'avion.
La version dite 'officielle' indiquerait que l'avion s'est introduit dans le bâtiment et s'est consumé entièrement (a disparu) avec la chaleur : soit une zone de la hauteur du rez-de-chaussée et sur une largeur de 15 à 20 m. (si l'on fait l'impasse des poteux restés en place)
Le Boeing 747 a une envergure de 38 m (soit 2 à 3 fois la zone), une hauteur de 13 m (à la queue)  (la moitié de la hauteur de la façade), le tube a une dimension de env. 3.50 m, et sa longueur est de 47 m. Le point haut du tube avec le train sorti est à 6,50 m, sans le train env. à 4 m.
On relévera par exemple qu'à New York, on a retrouvé quantité de piéces, moteur, roue etc ... projetées au moment des impacts.

    :-) 
Si la version est celle entendue sur les ondes : l'avion a pénétré entiérement à l'intérieur du bâtiment et s'est consumé, sublimé entiérement.
Cet avion a donc toutes les vertus du suppositoire.
Mais pour que cette qualité (nouvelle et dont les marchands ne se vantent sans doute pas) s'applique, il faudrait  que les murs aient les vertus du 'réceptacle' destinataire . Ce qui serait tout de même étonnant.
aaie.gif (222 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (996 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (996 octets)
cale1010.gif (55 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (222 octets)
aaieb.gif (204 octets)
aaie.gif (996 octets)
aaieb.gif (204 octets)

Le Manageap

Tout est simple. Rien n'est facile.
La différence  ?.....le savoir